WWE-E-FED Renaissance
Salut à toi ! Dans ce Pop-Up, tu peux choisir de te connecter si tu es déjà membre, de t'inscrire si tu souhaites nous rejoindre, et de fermer, à notre plus grand regret. Fais le bon choix !


Bienvenue à la WWE-E-FED Renaissance Invité !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Monday Night Raw #47

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eric Escobar
Chairman
avatar


Messages : 2258
Date d'inscription : 26/08/2011

Information du catcheur
Gimmick :
Palmarès :
Alliés/Rivaux :

MessageSujet: Monday Night Raw #47   Lun 24 Juin - 22:05


Welcome pour le 47ème épisode de Raw et le retour de Raja pour faire les intros !! Du coup, moi, votre chère voix-off reprend sa place après avoir était injustement viré par Ampat, connard ! Bref, ce soir, les officiels ont annoncé que Toja faisait son retour puisqu'il devait le faire à Payback, mais qu'avec le retard, on a une semaine de décalage maintenant. Le public ovationne, chante le nom du caméraman et font des olés. Quel popularité, et j'ai même pas le droit à autant d'attention, moi, votre caméraman. Bref, on part à la table des commentateurs et nous retrouvons pour la deuxième fois l'équipe Philipps et Dawson.

Dawson: - Bonjour, aujourd'hui on va plus parler car on a préparé des fiches.

Philipps: - Oui.

Dawson: - Alors, 2 paquets de céréales, du thé, du jus de fruit, des oeufs, de la confiture...

Philipps: - Oui.

Dawson: - C'est qui qui a écrit nos fiches ?

Philipps: - Nous.

Dawson: - Oups. J'ai pris la liste de course. J'ai pas d'idée moi pour faire une intro.

Philipps: - Oui.

Dawson: - T'as une blague ?

Philipps: - Hey fils de Daw, t'as du son ?

Dawson: - Oui.

Philipps: - Elle est fini l'intro ?

Dawson: - Pourquoi ?

Philipps: - Ben tu sais, on a dit qu'on retest à cette intro notre pari.

Dawson: - Ah oui. Faut qu'on trouve un sujet de discussion pour le finir plus vite.

Philipps: - Oui.

Dawson: - ....

Philipps: - ....

Dawson: - ....

Philipps: - En fait, je t'explique ma blague. Dawson, ça veut dire le fils de Daw. Et je t'ai demander si t'as du son car ton nom ce finit par son.

Dawson: - Oui. L'intro est fini.

Philipps: - Youpi, on a réussit.

Bref, la suite du show !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://w-e-f-r.catchforum.fr
Eric Escobar
Chairman
avatar


Messages : 2258
Date d'inscription : 26/08/2011

Information du catcheur
Gimmick :
Palmarès :
Alliés/Rivaux :

MessageSujet: Re: Monday Night Raw #47   Lun 24 Juin - 22:06

Après cette intro... Fort passionnante, on va dans le ring où on voit John Laurinaitis debout, l'air fière, devant une table avec un drap noir et des chaises. La sécurité entoure le ring, alors que Tony Chimel prend la parole pour nous annoncer qu'il s'agit d'une signature de contrat mais vu qu'il est le seul personnel du staff dont personne n'en a rien à foutre, on y perd pas de temps. On apprend juste que c'est pour le WWE championship mais on s'en doutait....


Forcément, l'ambiance change rapidement pour accueillir la prochaine superstar qui va faire son apparition. L'homme le plus fort de cette fédération fait son apparition, sous l'entrée des catcheurs, et fixe le ring avec le sourire alors qu'on voit au combien son corps est imposant. Henry descend lentement la rampe, sourire au lèvres, alors que la sécurité semble se demander qu'est-ce qu'ils feront si jamais ils doivent intervenir. La foule montre à qu'elle point elle déteste ce catcheur, et ce dernier ne fait pas attention puisqu'il grimpe immédiatement dans le ring. Laurinaitis lui tend la main et Henry la serre, alors que les fans huent sans comprendre que Laurinaitis le fait pour le remercier d'être venu et pas car il y a une alliance entre eux. Henry part ensuite s'installer sur une chaise et attend son adversaire, souriant...


Surprise, on entend des ovations pour le prochain catcheur, sûrement à cause des derniers actions d'Henry, bien que les hués restent majoritaire - ben ouais, faut pas abusé -. Le WWE champion apparaît, au bout de quelques longues secondes, le titre sur son épaule. Pas un sourire, pas de provocation, ce n'est pas le Ziggler habituelle qu'on a devant nous. Ce dernier fixe le ring et descend la rampe, sans se soucier de tout ce qui l'entoure, yeux fixer droit vers le ring et son prochain adversaire. Les hués redouble d'effort, puisque les fans ont compris que les deux catcheurs n'ont rien à foutre d'eux, et Ziggler grimpe dans le ring tandis que Laurinaitis s'avance vers pour pour lui serrer la main.... et se prendre un vent. Que c'est beau, Laurinaitis préfère rapidement la remettre en poche alors que Ziggler reste debout, fixant Henry du regard, le regard noir, tandis que ce dernier lui montre sa chaise pour lui faire signe de s'asseoir, toujours aussi souriant. Finalement, Ziggler s'assoit, posant le titre sur la table, alors que Laurinaitis prend un micro et le contrat qu'il dépose devant les deux hommes. Deux stylos y sont déjà déposé.

Laurinaitis: - La raison pour laquelle cette signature ce déroule en début de show est très simple. J'aimerai éviter toute complication et perde de contrôle. Ainsi, j'aimerai que vous signer ce contrat sans posé de problème. Deux micros sont en face de vous, si vous avez des mots à lancé avant votre signature, vous en êtes libres. Bien entendu, j'aimerai que seul des mots soit échangé avant la signature, et la sécurité est présente ici pour s'en s'assurer.

Bien entendu, aucun des deux hommes ne fait attention au discours de GM. Les deux hommes se confrontent du regard, et Henry se saisit immédiatement du micro, prenons un stylo pour y signer. C'est finalement assez simple, et ce dernier pousse le contrat vers son adversaire avant de s'allonger sur sa chaise en le regardant. Le blond prend donc le contrat, surveillant du regard son adversaire, et sans dire lui aussi un mot, il prend le stylo et signe à son tour. Laurinaitis semble heureux de voir qu'il n'y a aucun accident alors que Ziggler lui donne le contrat. Il reprend alors la parole.

Laurinaitis: - C'est désormais officiel, Dolph Ziggler affrontera Mark Henry dans un No Disqualification match à Payback. J'aimerai vous remercier d'avoir pris sur vous même et avoir favoris...

Henry: - Le contrat est maintenant signé, vous pouvez vous en allez. J'aimerait parler d'homme à homme avec Ziggler et je n'ai pas besoin de ces hommes autour de nous. Cela ne concerne que moi et lui, donc sortez.

Laurinaitis est surpris, lui qui pensé naïvement qu'ils allaient en rester là. Il se décide donc de sortir, comprenant qu'il pourra rien faire pour les raisonner et le principal étant fait, la signature de contrat. Johnny s'en va alors avec la sécurité, alors qu'Henry regarde avec le sourire Ziggler qui lui n'affiche toujours aucune émotions.

Henry: - Cela fait combien de temps qu'on attend ça ? Je ne me souviens plus vraiment... Deux, trois mois ? Etre enfin tout les deux face à face sur le même ring. Cela fait combien de temps que tu veux mettre ta main sur moi ? Une semaine ? Deux ? Trois ? Je croyais que tu voulais me retrouver, m'attaquer... Me tuer. Qu'est-ce qui t'empêche de le faire ? La peur ? Moi qui croyait que tu voulais réellement m'affrontais, je pourrais te détruire là. Ce serait vite fait, vite conclut... Mais ce ne serait pas marrant, n'est-ce pas ? Je veux m'amuser avec toi Ziggler. Te voir souffrir mentalement, toi qui te pensais tellement fort.

Ziggler regarde toujours Henry, sans prononcé un mot. Il semble concentré et se contenir pour ne pas laisser échapper sa rage, ce qui semble faire rire Henry. Ce dernier reprend alors.

Henry: - Où est passé ta grande gueule ? Ton assurance sur toi même ? Pourquoi ne parle-tu pas ? As-tu peur ? Oui, je le vois bien. Tu as peur Dolph, tu as peur de moi, mais pas pour la même raison que tout les autres. N'ont, tu as une trop grosse confiance en toi pour ça, tu as toujours était trop arrogant pour ça. Tu es effrayé car tu sais très bien que je peux tout te faire perdre. Tu l'as vu avec AJ, et tu sais que je pourrai te prendre ce titre, te faire perdre tout ce qu'il te reste n'est pas difficile pour moi. Pourtant, tu reste fidèle à toi même, tu reste toujours aussi insouciant et tu cause ta propre perte. N'oublie pas, c'est toi qui a demandé le no DQ match, pas moi. C'est ton erreur, tu n'aura pas le droit de te plaindre. Je le vois, dans tes yeux, tu es perturbé Ziggler. Tu es fragilisé mentalement, et cela te rend malade... Toi qui pensait être intouchable, tu ne sais plus où te placer. Serais-ce ma faute ? Serais-ce aller trop loin ? "Pauvre choux", ta vie devient-elle trop difficile ? Ne songe tu pas parfois au suicide ? Ne pense tu pas parfois à tout renoncer car tu sais que je suis là, non ? C'est ce qui arrive quand une personne se retrouve avec quelque chose de trop gros pour lui... Comme ce titre que tu détiens. Tu n'y étais pas préparé, tu n'aurai jamais du le gagner mais tu as eu de la chance... Destin bien cruelle. Ce que tu pensais être une bénédiction n'es qu'une malédiction.

Le public hue de toute leur force Henry, car ils détestent quand quelqu'un est trop confiant en lui. Henry affiche un sourire, voulant continuer à jouer avec les nerfs d'un Ziggler pratiquement à bout. Ce dernier le regarde de travers, semblant tenter de lutter avec soit-même pour ne pas céder à la folie, alors qu'Henry reprend la parole.

Henry: - Ton monde s'écroule. Le monde Ziggler s'écroule. Tout ça car tu n'étais pas assez grand pour ça, pas assez grand pour tout protéger. Dans un certain sens, je te suis une bénédiction. Je t'aide à retrouver ta place, celle d'éternelle second. En te détruisant, je te renverrai à ta place où tu pourra penser que tu es talentueux et mal traité. Tu me regarde d'un mauvais-oeil pour qu'elle raison ? J'énonce la vérité pourtant... Est-ce car tu n'as pas réussit à protéger AJ ? Qu'as-tu réellement protéger Dolph ? Tu n'as jamais rien su protéger. Même ce titre devant nous, tu ne l'as jamais vraiment protégé, n'est-ce pas ? Tu n'es pas sortit vainqueur de ton affrontement contre le Rock. Le seul à blâmer pour ce qui est arrivé à AJ, c'est toi. Après tout, peut-être que tu le sais déjà. Tu t'en veux peux-être déjà à toi même. Toi qui ne peux rien protéger, tu perd tout ce que tu as... Tu as perdu ton fils, tu es sur le point de perdre ta femme et ton titre. Cela ne va pas très bien entre vous deux, non ? A Payback, tout va s'écrouler. Tu perdra ton titre et toute ta vie sera ruiner, c'est déjà écris. Tu t'es tellement accroché à ce titre que tu aura finalement tout perdu et cela en aura-t-il vraiment fallu la peine ? Est-ce vraiment si important cette gloire pour sacrifier tout le reste ?

Le blond pousse alors le titre vers Henry, ce qui surprend ce dernier et la foule. Dolph fixe toujours son adversaire, son regard affichant toute la haine qu'il porte envers cette homme. Ziggler prend alors la parole alors qu'Henry affiche un sourire, sans doute fière de voir à quel point il le touche.

Ziggler: - Le voilà, ce titre. Il est là, devant toi. Un simple et vulgaire objet. Tu le veux ? Prend le, peu importe. Les gens ne l'ont jamais compris mais il ne leur a de toute façon jamais rien demander à comprendre. Cependant, des gens important à mes yeux commence aussi à l'oublier, à ne plus le comprendre. Ma façon de vivre, ma logique, c'est comme si elle était différente. Les gens ne cherchent pas à me comprendre et pensent me comprendre mieux que moi. Ils pensent que je suis obsédé par ce titre... Une simple ceinture ? Ce titre n'est rien. Ils ne l'ont pas compris, tant pis. L'importance de ce titre se situé seulement au moment où je l'ai remporté, où je suis devenu champion. Où j'ai réaliser un rêve d'enfance, où j'ai prouvé que je suis le meilleur. Ce titre, peut importe, ce n'est qu'un plus, quelque chose qu'il défend uniquement pour la satisfaction d'être le meilleur. En fait, je n'ai pas besoin de ce titre. Peu importe, ce n'est qu'un titre, mais des gens important pour moi... Des gens dont j'avais la confiance d'être sûr qu'il me comprenait ont tendance à oublier ça. Voilà la raison pour laquelle je ne lâcherai pas mon rang de champion. Perdre contre toi, c'est montré que je n'aurai pas pu défendre ce que je suis et je ne lâcherai pas ça. Pas tout ce que je suis.

Le public ne comprend pas et hue comme d'habitude. On le dit jamais assez j'ai l'impression. Enfin bref, Henry regarde avec le sourire son adversaire qui continue à le fixer.

Ziggler: - Payback sera l'heure de notre règlement de compte. Depuis que je suis sur ce ring, je me retiens constamment. A chaque parole que tu prononce, à chacune de tes respirations, je me contrôle pour ne pas me jeter sur toi. Dans ma tête, j'entends ces voix.... «Tue-le ! Tue-le Ziggler ! » Elles sont là, elles veulent que je le fais, elles essayent de me convaincre. «Fais le souffrir ! C'est l'heure de ta vengeance. ». Encore et encore, j'entend ça... Mais j'attend encore et encore. Mes pensée sont remplie de ça, je n'arrive plus à dormir convenablement, et mes rêves ne se résument qu'à un gros ours décapité. Mais j'attend, encore et encore. Je n'attend que pour faire durer tout ça, faire durer mon plaisir interdit. A Payback, je serai face à toi. A Payback, je te tuerai. Lentement, mais sûrement... Ce ne sera pas bref, tu souffrira, mais ne t'en fais pas.... A la fin, entre mes mains, j'abrégerai tes souffrances et te tuerai.

WTF ? On a un tueur chez nous ? D'abord Payne, le mec qui bouffe des gens, et maintenant un psychopathe ? Rajoutez à ça Fandango qui trompe sa danseuse avec le ring, où va le monde ? Et voilà Henry qui rigole, il manquait plus que ça. Les fans sont choqué et comprennent plus vraiment où ils se trouvent.

Henry: - Des mots vide de sens, vite d'intérêt. Ce sont des belles paroles, mais tu oublie que je te vois bien. Je vois que tu es perdu, anéanti...détruit. Face à moi, je ne trouve qu'un homme tourmenté, et je n'en suis pas réellement le fautif. Quelle ironie, toi qui te croyait si fort mentalement, tu en deviens malade. Tu es le seul fautif de tout ça Ziggler, garde bien ça en tête. Tu cherche revanche ? Je vois plutôt là une façon peu futées de te convaincre que tu n'es pas fautif des soucis qui te tombe dessus. Tu cherche qu'une excuse pour t'en convaincre, mais il ne te reste qu'un titre que tu va bientôt perdre. Tu va bientôt perdre ce titre ainsi que ta carrière car ta stupidité t'a fais faire choisir un no DQ match pour m'affronter. Tu va bientôt perdre ta "femme", ce n'est pas un secret. Une femme si forte, tu n'aura finalement pas pu aussi l'a garder, comme tout le reste dans ta vie. Sais-tu, des rumeurs court dans les backstages... Sais-tu pourquoi AJ est aperçu autant de vois dans les couloirs de l'arène où en dehors auprès de Sheamus ? Ta belle te tromperait donc ? Encore quelque chose que tu as perdu, par ta négligence, par ta stupidité... Par ta faiblesse. Cette semaine va être longue pour toi... on sait tout deux que lorsque tu perdra ton titre, tu perdra ta femme. Comment peux-tu la garder autrement ? Tu es juste un être pitoyable. Il ne reste qu'un seul suspens, que vas-tu perdre en premier ? Ton titre ? Ou AJ ?

Les mots font mouches puisque Ziggler vient de bondir sur son adversaire pour le frapper de toutes ses forces. Il faut croire qu'il n'en pouvait plus et il s'acharne sur Henry qui le repousse, les deux étant au sol. Les deux hommes se relèvent et Ziggler se jette déjà sur son adversaire avec des coups de genoux mais ce n'est pas suffisant, Henry est bien trop fort et le repousse avec des coups de boules avant de le faire plier en deux avec une droite dans l'abdomen. Ziggler manque de perdre l'équilibre alors qu'Henry repousse le fauteuil où il était assit pour faire de l'espace et il porte son adversaire pour le world strongest slam, voulant certainement lancé le message. Il se tourne vers la table mais le champion se rebelle avec des coups de coudes dans son visage et attrape la ceinture qui se trouvait sur la table pour donner un coup à la figure de son opposant. Ce dernier le relâche, groggis, et Ziggler se saisit de cette fenêtre de temps pour prendre le fauteuil et donner un coup avant à son ennemi en plein dans le vitre. La cible est touché, tombant à genoux en se tenant le ventre et c'est un autre coup en plein dans la tronche de la part de Ziggler.

Henry a réussit heureusement à se protéger le visage avec ces bras mais il reste malgré tout bien sonné et roule en dehors du ring pour reprendre ses esprits. La foule commence à ovationner Ziggler pour la baston, alors que ce dernier se ressaissit de sa ceinture et roule hors du ring alors qu'Henry remonte la rampe en se tenant la nuque, et il se jette sur le world strongest man pour lui donner un coup de ceinture dans la nuque. Les deux hommes sont à nouveau au sol et Ziggler laisse éclater sa rage, envoyant des droites et des gauches sur son adversaire qui parvient à le repousser pour ensuite essayer de se relever mais Ziggler saute sur lui pour le repousser contre les barricades. La foule ovationne alors que la sécurité arrive pour essayer d'arrêter le show-off, l'empêchant de s'en prendre à Henry qui se relève sonné et qui se dépêche de remonter la rampe pendant que la sécurité essaye de bloquer le champion avec mal, puisque celui-ci parvient à repartir à ses trousses après avoir repousser trois hommes... On passe donc à la suite vu qu'ils ont quitter tout deux la salle et se retrouve dans les backstages.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://w-e-f-r.catchforum.fr
Eric Escobar
Chairman
avatar


Messages : 2258
Date d'inscription : 26/08/2011

Information du catcheur
Gimmick :
Palmarès :
Alliés/Rivaux :

MessageSujet: Re: Monday Night Raw #47   Lun 24 Juin - 22:06



Et ouais voilà un match de divas magnifique, je l'adore tout simplement c'est une merveille, une chose tellement magnifique qu'il faut que je dise de la merde pendant toute son entrée ! La diva la plus importante de la semaine car Tom Maniac Roazhon a voulu tricher pour qu'elle est des bons trucs et qu'elle soit en haut de la division féminine, malheureusement les GM de la WEFR ne sont pas le genre a faire du favoritisme, alors vos gueule ! Melina rentre donc sur le ring et fait son écart avant de glisser sur le ring ! Le public en a rien à battre parce que j'ai oublié si il était face ou heel ....



Veuillez accueillir Stephanie McMahon qui arrive pour ce battre, oui c'est étrange surtout quand on sait qu'elle aime le jambon une pratique assez étrange dans le monde de la WEFR. Stephanie veut taper dans la main de ses fans mais peu de monde lui la tende puisqu'ils ne la connaissent pas bien, bah oui pas de ma faute à moi, Stephanie monte sur le ring et regarde Melina en rigolant car elle aime rire.

Le match commence quand les cloches ont sonnés et c'est fait bah oui on perd pas de temps ici, Stephanie rigole en regardant son adversaire qui lui fout une grosse baffe dans la gueule, stephanie s'énerve et saute sur Melina ! les deux attérissent par terre et Stephanie est assis à genou sur Melina et fout pleins de tartes sur Melina !! L'arbitre ne les interrompt pas et melina pousse Stephanie qui tombe au sol, Melina se relève et relève également son adversaire et court avec stephanie jusqu'à un coin du ring pour lui éclaterr la tête contre le coin du ring !! Aaaaaahh Stephanie McMahon n'a pas mal car il y a une protection elle se fout alors de la gueule de Melina qui arrache la protection et Stephanie en profite pour attraper les cheveux de Melina et vient lui éclater la face sur le coin du ring à trois reprises !! Melina a mal et Stephanie la projette par terre .... Puis monte sur le coin du ring et effectue ses taunts, elle descend du coin et regarde son adversaire qui commence à ce relever et lui fonce dessus pour une clothesline !! Quelle violence c'est fou, Melina est au sol et ne ce relève plus et Stephanie lui gueule dessus avant de lui faire le tomber 1 .... dégagement de Melina !! les deux sont épuisé puisque ca fait environ 1 minute que ce match a commencé, Stephanie est asthmatique il faut qu'elle prenne de la ventoline !! les deux lutteuses ce relève et premier épreuve de force remportée par Melina qui projette McMahon dans les cordes et lui donne un coup de genou dans l'abdomen quand elle revient, Stephanie se tord de douleur et Melina lui donne un coup de genou dans la face, Stephanie ce redresse sen se tenant le visage et Melina lui donne un coup d'avant bras et la projette dans les cordes à nouveau et court sur elle pour un coup de coude !! Stephanie est détruite et les deux divas sont à terre, Melina tente le tombé 1 ... 2 ... non simplement 2 !! Melina ne comprend pas pourquoi elle n'a pas gagnée après un coup de coude? Stephanie est très forte ! Melina ce relève et regarde son adversaire, elle la relève et la met en position de suplex mais n'arrive pas à la relever non Stephanie ne ce laisse pas faire et essaye de lui porter une suplex à son tour mais les deux femmes reste les pieds au sol !! jusqu'à que Stephanie envoie un coup de poing dans l'abdomen de Melina et un deuxième, et un troisième !! Melina arrête alors la position suplex et pousse Stephanie, mais cette dernière s'énerve et lui fout une claque et une deuxième !! Melina lui envoie un high kick dans la face !! Stephanie ce relève difficilement et Melina lui prend la tête pour la rneverser en arrière et lui mettre sa jambe dessus comme pour un split leg drop ! Elle commence à gueuler comme une vilaine AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHH AAAAAAAAAAAAAAAAAAAHHHHHHH AAAAAAAAAH AAAAAAAAAAAAAHA AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH Ouais bon ta gueule ! Elle tombe ensuite pour son Primal Scream !! suivit du tomber 1 .. 2 ... 3 .. et c'est la victoire !!

Après le match:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://w-e-f-r.catchforum.fr
Eric Escobar
Chairman
avatar


Messages : 2258
Date d'inscription : 26/08/2011

Information du catcheur
Gimmick :
Palmarès :
Alliés/Rivaux :

MessageSujet: Re: Monday Night Raw #47   Lun 24 Juin - 22:07

On retrouve Toja pour le premier segment backstage de la soirée ! Les fans sont déchaînes, ils chantent le nom de Toja et l'ovationne. Ce dernier marche tranquillement dans les backstages alors que les fans tapent des pieds sur le sol pour mettre l'ambiance. Ce dernier prend d'ailleurs rapidement la parole pour remercier les fans puis continue à marcher alors qu'on voit Talade et Ryan Ziggler le regarder, jaloux. Toja continue sa marche et tombe sur Chris Jericho qui avance furieux dans les couloirs. La foule hue, et ce dernier arrive devant le bureau de Laurinaitis qu'il ouvre sans toquer. Toja se précipite pour y entrer et offrir les images aux fans alors que Jericho tape sur le bureau du GM.

Jericho: - Explique moi.

Laurinaitis: - J'aimerai d'abord que tu m'explique pourquoi tu rentre aussi furieusement de mon bureau. Ma porte est toujours ouvert mais je pense que ce serait mieux si vous tenter de toquer, vous voyez. Expliquez moi ce qui vous rend de si mauvaise humeur.

Jericho: - Sérieusement, tu n'as aucune idée de ça ? Pourquoi tu as suspendu Chris Payne ? Pourquoi ?

Laurinaitis: - Je n'avais pas d'autre choix. Il est très talentueux mais ce doit d'être exemplaire. Son comportement n'était pas exemplaire, il a choqué les téléspectateurs, j'ai donc décidé de lui laisser quelques semaines de repos. On a parlé ensemble, on s'est dit des choses et je dois le revoir pour qu'on en discute. En attendant, il peut pas remonter dans un ring pour ne pas choquer les fans.

Jericho: - Je m'en fou, je veux mon match à Payback. Mettez toi le bien dans un coin de ton crâne.

Laurinaitis: - Je comprend ça. Tu aimerai avoir un match, tout le monde en veux en PPV. Malheureusement, c'est la People Era. Je ne suis pas un dictateur comme Escobar, nous sommes en démocratie. Je ne fais pas quelque chose qui poserait problème.

Jericho: - Stop Johnny ! Je suis le best in the world at what I do. Je prévaut sur n'importe qui dans cette fédération. Tu refuse me donner un match comme Escobar avant toi, Heyman avant toi et Mercier avant toi. C'est juste une conspiration contre moi.

Laurinaitis: - Je comprend votre frustration mais je vous ai déjà expliquer les raison. Cependant, je peux vous proposer un challenge pour ce soir. Il attendait d'ailleurs de pouvoir entrez. Entre !

Brother T entre donc dans le bureau et s'avance vers Johnny pour lui serrer la main. Il s'assoit ensuite sur une chaise et pose ses pieds sur le bureau.

Laurinaitis: - Voilà donc ma proposition : Ce soir.... Brother T vs Chris Jericho en direct de Monday Night Raw !

Jericho: - Non Johnny, hors de question. Je ne vais pas me faire avoir, j'avais un match à Payback, je l'aurai. Si tu tiens à ce match, ce sera à Payback, pas autre part. Chris Jericho vs Brother T en direct à Payback. Je le battrai et je prouverai que je suis le meilleur. Je le bats, et je deviendrai challengeur au titre de la WWE, je serai celui qui le mérite. Je prouverai que je suis le meilleur champion possible à ce titre.

Brother T: - Je te rappel que t'as perdu contre Payne la semaine dernière. Tu crois que c'est un taré ? Tu m'as pas encore affronté mec. Sur un ring, je suis un tueur, un putain de taré. Le vrai taré ici, c'est moi. C'est moi le tueur, le mercenaire. Tu devrais pas parler trop vite, surtout que tu m'affronte. Dans cette fédération, c'est les gars comme moi qui ont l'habitude de dominer. C'est la jungle, tu survie ou tu crève, et je crois pas que tu es le genre de gars capable de survivre. Quand je venais de sortir de mon ghetto, tu n'arrivé déjà pas à la hauteur de mon swagg. Maintenant, je suis plus le même mais je veux toujours la grandeur, je veux récupéré mon trône. Le trône de l'empereur incontesté du swagg, et ça commence d'abord par aligné des gens comme toi. Je vais juste te faire saigner, alors ne rêve pas trop. Ah oui Johnny, je reçois quand mon salaire ?

Jericho regarde bizarrement Brother T. Finalement, il ne préfère pas répondre et quitte le bureau.

Laurinaitis: - Vous n'avez pas encore reçu votre premier versement. Et bien, cela ne me surprend guère, je devrais être chairman de cette fédération, Escobar fait vraiment n'importe quoi. Attendez, je vais régler rapidement cette affaire pour que vous le recevez durant la semaine. Repassez dans mon bureau dans le cas contraire.

Toja préfère couper la caméra puisque ce n'est pas franchement intéressant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://w-e-f-r.catchforum.fr
Eric Escobar
Chairman
avatar


Messages : 2258
Date d'inscription : 26/08/2011

Information du catcheur
Gimmick :
Palmarès :
Alliés/Rivaux :

MessageSujet: Re: Monday Night Raw #47   Lun 24 Juin - 22:07

Après cette discussion entre Chris Jericho et John Laurinaitis, et après une pub de quelques minutes pour permettre au public d'aller acheter du coca et des produits dérivés de la fédération, nous entendons rapidement un thème song


Nous avons donc le droit au retour de Katherine dans une aréna de la WWE-E-FED Renaissance après quelques semaines d'absences, et cette fois, la foule ne semble pas avoir envie d'huer la Queen of Darkness qui arrive assez tranquillement dans un silence de fer. Katherine Pierce jette quelques coups d'oeils à certaines personnes de la foule, et tente des sourires timides avant de finalement monter sur le ring avec un micro.

Katherine Pierce : Bonsoir à tous, j'espère que vous passez un très bon show pour le moment.

La jeune femme semble vouloir attendre une réaction de la foule, mais personne ne semble vouloir réagir, voulant uniquement écouter les paroles de la jeune femme qui reprend alors la parole.

Katherine Pierce: Comme vous le savez à travers différentes vidéos, j'ai passé les deux dernières semaines dans un endroit très sombre en compagnie de Kol, accroché à un piquet et de mon père qui faisait des aller et retours. Mais je ne vais pas m'attarder plus longtemps sur le sujet, car tout le monde sait maintenant que c'est Kol qui a tout manigancé mes sois disant attaques contre AJ Lee. J'ai, tout comme vous, était étonné d'apprendre ces révélations mais je voulais avant tout vous dire une chose, à vous qui êtes là ce soir et à tous ceux qui regardent le show derrière leurs écran de télévision ou d'ordinateur. Je tenais à vous dire que malgré vos huées, je ne vous en voulait pas du tout d'avoir penser que j'étais une tueuse, car il m'est arrivé d'y penser de temps en temps. Nous nous sommes tous fait manipulés, mais je voulais vous demander quelque chose. A partir de maintenant, je voudrais qu'à chacun de mes matchs, vous me donniez votre soutien, en hommage à mon père qui ne peut malheureusement plus monter sur les rings. J'ai absolument besoin de vous, le WEFR Universe, pour surmonter cette épreuve très dure mentalement.

La jeune femme finit par se terre, et semble attendre une nouvelle réaction de la part du public qui reste toujours silencieux. Katherine Pierce semble déçu, et commence à sortir du ring quand une personne se met à applaudir, puis une deuxième, et tout la foule se met à ovationner la Queen of Darkness qui sourit et lève les bras en l'air pour remercier la foule avec un coeur, coeur qui montre que que le public est quelque chose de très importants pour la majorité des lutteurs de la WEFR. Katherine Pierce commence à quitter le ring quand un autre titantron se fait entendre dans la salle.


Katherine Pierce semble assez étonner d'entendre cette musique alors que la foule retombe dans un très grand silence pour introduire l'Anglaise de la fédération qui reste rapidement sur la rampe d'entrée avec un micro, avant de prendre la parole.

Britani Knight: C'est bien, vous êtes compréhensif, vous avez enfin compris que vous deviez vous taire quand une autre personne était au micro.

Cela provoque immédiatement des huées de la part de la foule alors que Britani Knight ne semble pas vouloir perdre de temps et reprends immédiatement la parole.

Britani Knight: FERMEZ LA ! Je suis venu ici, car ton père, Katherine, voulait absolument savoir qui était la personne que Kol avait aidé. Et je suis là, ici présente, pour me présenter comme cette personne. J'ai mis une perruque et du maquillage pour te ressembler au maximum, avant de parler volontairement dans une pièce filmée, pour que tu te fasses volontairement accuser. Et mon plan a presque totalement marché, puisqu'AJ Lee est devenue complètement psychopathe, tu as besoin de la foule car tu es faible mentalement, et j'ai dégagé Trish Stratus de cette fédération. Cependant, comme je l'ai dit, mon plan a PRESQUE parfaitement marché, car tu as malheureusement encore le courage de venir sur ce ring pour parler à cette bande de moutons qui suit toujours les mêmes personnes et ne reconnaissent pas le vrai talent. Seulement, j'ai réussi à convaincre Eric Escobar de me donner un match contre toi à Payback, et je compte bien te détruire pour venger Kol, un grand manager fidèle que ton père a osé tuer !

L'Anglaise lâche son micro et quitte la salle sous de grosses huées de la part de la foule qui se met pour la première fois à scander le nom de Katherine Pierce qui semble assez énervée et finit par quitter le ring alors que la caméra se coupe pour lancer un récapitulatif provisoire de la carte de Payback !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://w-e-f-r.catchforum.fr
Eric Escobar
Chairman
avatar


Messages : 2258
Date d'inscription : 26/08/2011

Information du catcheur
Gimmick :
Palmarès :
Alliés/Rivaux :

MessageSujet: Re: Monday Night Raw #47   Lun 24 Juin - 22:07


Le Miz fait son apparition en premier, sous l'ovation des fans. Celui-ci n'apprécie pas comme d'habitude et crie sur les fans de le huer mais il reçoit seulement plus d'ovation. Il commence à insulter les fans et ceux-ci chante son nom, ce qui l'énerve puisqu'il retourne en backstage. Les secondes défilent, puis les minutes alors que le theme est remis en boucle et les fans commencent à huer. Le Miz refait son apparition content et fonce dans le ring pour être sûr de ne pas être ovationner avant qu'il y soit. Il grimpe ensuite dans le ring et attend son adversaire.


Shawn Michaels arrive, sous l'indifférence des fans qui se souviennent que Michaels n'a jamais rien foutu dans la fédération. Ce dernier fait ses pas de danses mythiques, ovationné quand même par quelques fans, puis il grimpe dans le ring. Le Miz le regarde, se rappelant de sa mauvaise période, alors que Michaels lui demande s'il se souvient de qui il est. Le Miz lui répond qu'il est Shawn Michaels, mais Michaels lui demander sa propre identité et pense maintenant qu'il se prend pour lui, tentant alors une sweet chin music esquivé in-extremis par le Miz qui fuit le ring alors que l'arbitre s'en fou et fait sonner la cloche.


Michaels se précipite donc en dehors du ring et fonce vers le Miz en lui criant qu'il est le Miz mais ce dernier ne comprend pas et commence à courir au cours du ring en pensant que Michaels se prend pour le Miz, soit lui-même. Vous semblez être complètement perdu, alors que le Miz grimpe dans le ring et attend que Michaels grimpe à son tour et se fait prendre par un coup de genoux du Miz suivit d'un deuxième pour une projection contre les cordes opposé, Michaels revient vers le Miz, esquivant une clothesline pour prendre de la vitesse mais Big boot du miz qui porte le tombé 1, et dégagement de Michaels ! L'arbitre dit que c'est con et le Miz lui demande quoi. L'arbitre ne répond pas et le Miz se reconcentre donc sur son adversaire pour le relever et le pousser contre le coin du ring pour l'enchaîner de droite contre ce coin. La foule ovationne le Miz, ce qui le déconcentre et le force à s'arrêter pour leur crier dessus de le hués puis il se retourne pour recevoir un atémis de Michaels. Wooo ! Un deuxième alors que le Miz se tient le torse et semble souffrir mais il reçoit une droite dans le visage et se fait projeter contre les cordes avant de revenir vers son adversaire en tentant une clothesline mais son adversaire le retourne en flapjack pour porté le tombé 1, 2 et le Miz parvient à se dégager in-extremis !

La foule scande le nom du Miz pour l'aider à se relever mais cela fait l'effet inverse puisqu'il est complètement abattu de se savoir aimer. Michaels se relève et comprend donc que le Miz est bizarre, se préparant déjà à le finir. Il est dans le coin du ring et frappe avec son pied le sol une fois, deux fois, trois fois... 'Fin bref, plusieurs fois alors que le Miz se relève et c'est partit pour la Sweet chin Music ! Non, esquiver par le Miz qui donne un coup de coude à l'arrière de la jambe de son adversaire pour le faire chuter et tenter de partir pour la figure-four leglock mais non, Michaels ne le laisse pas attraper sa deuxième jambe. Le Miz maintient malgré tout son autre jambe alors que Michaels se remet sur sa jambe et l'envoie directement contre le visage du Miz pour un enzuigiri ! Le Miz vient d'être sonné sur le coup et relâche la jambe de son adversaire pour se rattraper aux cordes histoire de ne pas tomber. Il est sonner et se jette désespérément sur Michaels pour une clothesline esquivé suivit d'un atémis de Michaels contre le torse de son adversaire qui tombe au sol ! Et il se relève pour une reverse atomic drop ! Ouh, il se tient les bijoux de famille alors que Michaels tente une autre atémis mais le Miz lui donne un coup de genoux et se glisse derrière lui pour partir pour la skull crushing finale mais non, Michaels résiste et le fait passer par dessus ses épaules. L'awesome one se relève et Sweet Chin Music sortit de nulle part de Michaels qui se précipite pour le tomber 1, 2 et 3 !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://w-e-f-r.catchforum.fr
Eric Escobar
Chairman
avatar


Messages : 2258
Date d'inscription : 26/08/2011

Information du catcheur
Gimmick :
Palmarès :
Alliés/Rivaux :

MessageSujet: Re: Monday Night Raw #47   Lun 24 Juin - 22:08

Cette fois, on est dans le parking de la fédération. Pourquoi ? C'est quoi cette question de merde ? Vous savez très bien que vous aurez la réponse plus tard. Enfin bref, on se retrouve dans le parking avec toujours Toja à la caméra, sous les chants des fans, ce qui doit rendre jaloux plus d'un - sachant le nombre de catcheur qui veulent être ovationné par tout le monde - et on voit JTG et Erazo au loin. Il semble qu'on a le droit à des règlements de compte alors que Toja s'approche d'eux.

JTG : - Sa mère j't'avais dit s'tait pas bien mon frère. genre t'as vu, j'te jure j'étais avec Slim Dash, truc de malade j'suis aller avec et t'as vu, y a l'genre l'ruskoff qui m'dis koliroto j'sais pas s'qui dit ce fils de pute. Genre après, dany la pute lui parle t'as vu, genre j'sais pas c'qu'il lui dit ce fils de pute et après nique sa mère on est entré et genre y a un mec avec les yeux t'as vu, genre j'peux sortir sa mère la pute.

Erazo: - Truc de ouf.

JTG: - Ouais j'te jure, et j'rentre, et là y a l'mec genre y m'dis wesh t'veux quoi. J'lui dis genre nique ta mère, j'veux la came t'as vu, et y m'dit j'ai pas d'webcam excuse nique sa mère.

Erazo: - Oh l'tete de bite !!

JTG: - Sa mère la pute !!

Erazo: - Genre y suce les keuf ce mec, sa s'voit trop a sa gueule.

JTG: - Wesh frollo, j'te jure, j'l'ai insulter sa mère la pute t'as vu.

Erazo: - Sérieux, sa mère la grosse pute ?

JTG: - Non, sa mère la pute.

Erazo: - Ah ok, j'vois l'genre, et après t'l'a niqué sa mère ou bien ?

JTG: - Bien ou bien ? Genre s'était a trente t'as vu et il m'parlait, j'ai compris que vodka j'te jure.

Erazo: - sa mère la russe.

JTG: - Trop j'te jure, truc de ouf.

Erazo: - C'est un truc d'malade, j'te jure que si j'savais ça, j'laurai pas pris sa merde, genre y dit une cartouche pas chers, wesh sa mere j'dis ouais t'as vu sisi la mif, il est sympa.

Vous êtes sûrement perdu, mais en fait, c'est car vous ne comprenez pas leur langage, sinon ça paraîtrait un peu plus logique. Tiens, on voit Big E qui arrive et qui tchék JTG.

Big E: - Wesh marave, s'qui lui ?

JTG : - Truc de dingue j'te jure qui lui est arriver.

Erazo: - Wesh, la s'maine derniere j'te jure j'etais pas bien, genre j'venais de prendre d'la beuh des ruskoff sa mère.

Big E: - Oh merde, faut leur faire un big ending mon frère.

Erazo: - Wesh, j'te jure, j'disait que d'la merde sa mère la pute, genre j'sais pas, truc bizarre j'te jure.

JTG: - Wesh, on peut pas s'battre entre frère mon frère.

Erazo: - T'as trop raison truc de ouf.

Big E: - J'voulais faire un big ending ce soir.

Erazo: - Wesh t'inquiete, j'te ramene voir des tepu j'te jure ce soir. Genre l'mec qui veut s'faire pardonner nique sa mère, on voit lamar à son bar, t'inquiète mon frère t'va voir, un truc de niqué.

Big E: - Vasy ok, j'croyais que t'étais un vendu en fait.

Erazo: - Nique ta mère la vendu, j'suis pas vendeur.

JTG et Big E sont mort de rire suite - je suppose - à la blague d'Erazo. Ce dernier reprend d'ailleurs la parole. Pauvre Many.

Erazo: - Wesh genre t'as vu, on fais quoi maintenant mon frère, t'as pas d'match truc de ouf et nous aussi.

JTG: - Vasy j'ai la play 2, on joue a GTA ?

Big E: - Oh l'bolosse qui joue a la play 2.

JTG: - Nique ta mère la victime, si j'veux, j'achete call of et la play 3 mais j'aime pas payer, c'est pour les victimes.

Erazo: - Trop vrai mon frère, on a cas aller voler la play 3 d'un fils de pute.

Big E: - Je peux faire un big ending au moins ?

Toja comprend que la discussion ne va plus aller nulle part et s'apprête à éteindre la caméra mais on voit Laurinaitis arriver, sourire au lèvres. Toja continue donc à filmer la scène alors que le GM s'approche des trois gangsta.

Erazo: - Sale pute !

JTG : - Sale tepu !

Big E: - Tepu la sale pute !

Les trois sont mort de rire. Laurinaitis rigole pour leur faire plaisir et se fait insulter directement par les trois hommes.

Laurinaitis: - Allons, s'il vous plait. Je vois que vous êtes réconcilier, et je suppose que vous ne voulez pas vous battre contre ?

Big E: - On tourne pas l'dos à la mif... Appelle moi Vin Diesel, fast and furious !!! Allez !!!

Erazo: - Salope !

JTG: - Grosse SALOPE !

Laurinaitis: - Du calme, allons. Malheureusement, Erazo et Big E, votre match est le suivant. Je peux pas me permettre de supprimer tout simplement le match. C'est pour cette raison, ayant trouver deux personnes qui veulent faire un match par équipe, que je vous propose de faire équipe ensemble. D'un côté, Erazo et Big E Langston, la New Cryme tyme, contre Santino Marella et Christopher Daniels, les Fallen Cobras.

Big E: - Tsa tsa tsa !! Big Ending mon frère !

Erazo: - Ouais ouais ouais !!

JTG : - Aïe aïe aïe !!!

Laurinaitis: - Et bien sûr, JTG n'as pas de match ce soir, et ce n'est pas normal. Je tiens à préciser que je n'ai pas fait cette carte vide de sens, bien que j'ai insister pour un Mark Henry contre The Rock que je trouve divertissant et voulu par tout le monde.

Big E: - Non...

Erazo: - Non victime.

JTG: - Wesh trop la meme.

Laurinaitis: - Presque tout le monde. Alors, vous devait savoir que Brother T est de retour, et on l'a souvent comparé à toi, et les fans veulent savoir qui est le meilleur. Je sais qu'il y a un respect entre vous deux, et je pense qu'une confrontation serait vraiment très bonne à prendre. Mais, on aura pas un Brother T vs JTG pour ce soir. En fait, les fans veulent savoir qui est le meilleur entre Brother T et Dolph Ziggler. Ce sont à coup sur deux très grand champion de la WWE, et cette opposition fait rêver. D'ailleurs, les deux ont un petit respect pour l'autre. Mais, il faut pas oublier que le Dolph Ziggler vs JTG de la semaine dernière ne s'est pas terminer de manière acceptable, et ce fut un match extraordinaire, donc les gens veulent connaître le meilleur des deux. D'ailleurs, vous vous respectez, donc je pense que ça peut être un bon match, et par soucis de proposer le meilleur choix aux fans, je propose que ce soir, après les avoir déjà consulter et eu leur accord... On ait un Dolph Ziggler.... vs JTG ...... vs Brother T !!

On entend l'ovation des fans alors que les trois ce tchèk, semblant content pour JTG.

JTG: - Trop bon mon frère, paw paw paw !! Vas-y, j'vais l'faire sa mère la pute.

JTG et ses potes s'en vont heureux, alors que Laurinaitis regarde la scène souriant, et la caméra se coupe sur ces images. PUB !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://w-e-f-r.catchforum.fr
Eric Escobar
Chairman
avatar


Messages : 2258
Date d'inscription : 26/08/2011

Information du catcheur
Gimmick :
Palmarès :
Alliés/Rivaux :

MessageSujet: Re: Monday Night Raw #47   Lun 24 Juin - 22:08


Grosse ovation de la foule pour le clan retrouvé, la CTC ! Nelson Erazo débarque torse nue, représente t'as vu ? Big E lui arrive avec sa tenu de catch et JTG qui les accompagne ce moque de lui car il ressemble à une victime. Les trois hommes descendent la rampe et fout des fucks à tout le monde mais se font quand même ovationner et sont content. Erazo et Big E grimpe ensuite sur le ring et commence à insulter l'annonceur et l'arbitre.


Ovation des fans pour les Fallen Cobras !! Ceux-ci débarque à leur tour, déguiser en tortue ninja !! Le public ovationne les deux clowns qui commence à faire de l'air trumpet ! Des confetis tombe sur les fans qui se marrent avec les deux clowns, puis ceux-ci font semblant de se battre ce qui fait marrer à la foule alors qu'Erazo crie que c'est de la merde en les insultant. De l'eau tombe ensuite sur les fans et du coup, ils se marrent beaucoup moins alors que les tortues grimpe enfin dans le ring et l'arbitre demande qui est Daniels et Santino. Les deux se disent être Donatello et Michelangelo, mais l'arbitre reconnait vite Santino avec son accent. C'est donc Donatino qui va débuter du côté de son équipe face à Erazo.


C'est donc le début du match et l'italien débute directement avec ses feintes ce qui refait marrer le public qui ne leur en veut plus pour l'eau. Cependant, Erazo lui ne se marre pas vraiment et crache sur Santino avant de lui donner un coup de pied dans le ventre et le ramener au sol pour le tabasser avec plusieurs coups de genoux contre sa nuque. Le public veut bien l'ovationner mais finisse par le huer car Santino semble vraiment avoir mal alors qu'Erazo vient faire le tag avec Big E et les deux hommes relèvent leur adversaire pour porté une double suplex au centre du ring suivit du première tombé du match 1, 2 et Santino ce dégage ! Big E semble surpris et relève son adversaire pour lui donné une droite dans le ventre avant de se projeter contre les cordes mais il a donné une droite trop forte, et Santino est rester au sol du coup, ce qui fait que Big E ne l'a pas vu et en revenant, il trébuche sur le corps de son adversaire et tombe au sol. Les deux hommes sont au sol, KO, alors que la foule ovationne les deux lutteurs pour le combat de haute voltige qu'ils nous offrent.... Non je plaisante, ils sont choqué. Big E se relève finalement, se tenant le nez alors que Santino parvient à faire le tag et voilà Michelangelo qui grimpe dans le ring et envoie une droite puis une seconde dans la face de Big E sans trop d'effet. Ce dernier le regarde surpris, et crie qu'il a mal au nez, ce qui effraye Daniels qui tombe au sol.

La foule se marre et Daniels se relève pour se propulser à l'aide des cordes mais il se prend une body block de Big E ! Daniels reste au sol, alors que Big E tape dans la main d'Erazo qui grimpe dans le ring. Ce dernier relève Daniels et le ramène contre un coin du ring pour lui claquer le visage contre. Son adversaire est sonné et Erazo l'enchaîne de droite et de gauche ovationner par JTG. L'arbitre veut l'arrêter mais Erazo lui dit qu'il va niquer sa mère s'il le fait et l'arbitre le prend au premier degré. Erazo continue donc son acharnement et il tire son adversaire au centre du ring pour une neckbreaker ! Le tombé est rapidement effectué 1, 2 et dégagement in-extremis de Christopher ! L'ovation se fait entendre pour le catcheur alors qu'Erazo le relève pour se préparer pour la gringo killa mais il reçoit des coups de genoux dans le ventre de la part de Christopher qui le repousse pour lui placer un enzuigiri ! Erazo vient de tomber au sol tout comme Daniels qui rampe vers son coin pour faire le tag !

C'est à Santino de rentrer tout comme Big E qui a réussit à faire le changement et les deux hommes se foncent dessus pour une clothesline de Big E esquiver par Santino qui le reçoit avec une hip toss ! Santino part dans un coin alors que Langston se relève et attendez, il commence à imiter les gestes d'Edge ! Est-ce que Santino va partir pour le spear ? En tout cas la foule est en folie alors que Big E est debout et se retourne pour le speaaaaaaaaaa......heu non, running clothesline de Santino (WTF?). C'était vraiment nul, ouais... Big E le regarde bizarrement et Santino sort son cobra mais son adversaire le laisse pas l'enfiler, le soulevant directement sur ses épaules pour partir pour la big ending mais non, Santino s'accroche à ses bretelles ! Voilà pourquoi il doit toujours les enlever, alors que Santion parvient à se glisser derrière lui et le ramène au sol en tirant sur les bretelles pour porter la roll-up 1, 2 et dégagement de Big E ! Les fans n'y croient pas leur yeux alors que Big E se précipite pour faire le tag avec Erazo qui grimpe dans le ring mais Santino esquive la clothesline du gangsta et passe derrière lui pour la roll-up ! Le tombé 1, 2 et 3 !! Quel match de merde !!

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://w-e-f-r.catchforum.fr
Eric Escobar
Chairman
avatar


Messages : 2258
Date d'inscription : 26/08/2011

Information du catcheur
Gimmick :
Palmarès :
Alliés/Rivaux :

MessageSujet: Re: Monday Night Raw #47   Lun 24 Juin - 22:08

On se retrouve dans les backstages où l'on voit Shawn Michaels marchait dans les backstage. Le public l'ovationne vu qu'il a remporter son premier match officiel à la WEFR, si on ne compte pas ses deux matchs par équipe avec la DX. Michaels avance dans les backstages lentement, alors qu'on voit plein de jobber l'ovationner. Tiens, MVP et Big E sont là entrain d'applaudir et siffler le Heartbreak kid qui semble un peu gêner par toutes cette acclamation, tout ça car il est une légende de la WWE. N'importe quoi, surtout qu'on voit Juju' dans un coin de la caméra râler car à la WEFR, tout le monde est égaux. Il continue à marcher, suivit par tout ses fans qui commencent sérieusement à faire peur, et il commence à accélérer le pas. Les catcheurs moins important dans le show accélèrent aussi et Michaels tente de changer de couloir mais il heurte quelqu'un... Chris Jericho ! Les hués se font entendre alors que les jobbeurs et low-carder commence à l'insulter, et Big E crie qu'il faut lui faire un Big Ending.

Jericho: - Pitoyable, pourquoi vous êtes tous là à l'ovationner ? Il va finir par croire qu'il est vraiment quelqu'un alors que c'est faux... Il n'est personne ici. Qu'est-ce qu'il a d'intéressant pour qu'un tel rassemblement ait lieu ? Il n'ait rien ici. Il n'a jamais rien fait ici, contrairement à moi. J'ai était le meilleur Tag Team Champion de toute l'histoire. La légende ici, c'est moi... Pas Michaels. Il n'est pas extra-ordinaire, il est un catcheur comme un autre. On ovationne autant Santino ? Daniels ? A mes souvenirs, ils ont fait plus de chose que lui ici. Michaels est arrogant, il a réussit à la WWE, mais vous oubliez quelque chose... Nous sommes à la WEFR. Cela me rend malade d'entendre des gens parler des exploits de chacun dans d'autre fédération, je ne vise pas que la division féminine. Je vise aussi ces superstars qui débarque, fière de leur passé à la WWE... Ceci n'est rien. Vous en avez la preuve là. Il n'est absolument rien ici, qu'un seul raté. Il a beau avoir une carrière extra-ordinaire derrière lui, il est ici en dessous d'un JTG ou d'un Brother T, et ils sont en dessous de moi.

Michaels: - Chris, tu devrais te calmer. Tu n'es pas vraiment le mieux placer pour dire ça. Tu as raison sur l'histoire de nos passé qui ne servent à rien ici, mais je ne t'ai jamais vu faire grand chose ici non plus.

Jericho: - Shut up, dude. Dois-je te rappeler de ma révolution ? J'ai chassé Mercier du pouvoir ici, j'ai ridiculiser Jeff Hardy. Ce que j'ai fais ici, personne n'a réussit à le reproduire et pourtant ils ont étaient nombreux à vouloir me copier. Salut Roode, salut Punk. Chacun à toujours voulu imiter l'inimitable, Chris Jericho ! Qu'est-ce que tu as fais toi dans cette fédération ? Ah oui, pardon... J'avais oublier. Tu as manager le Miz, ou devrais-je dire Rocky Balboa ! Tu as tout à fait raison, j'avais oublié ça. Excuse moi alors, oh grand Shawn Michaels !

Les fanboys de Michaels commencent à péter un câble. C'est d'ailleurs Matias Suarez qui reprend.

Suarez: - Arrête Punk, t'en fais trop.

C'était l'instant de gloire de Mati !!

Jericho: - En faire trop ? Vous êtes ridicule. Je suis tout simplement le best in the world at what I do. Je l'ai dis, je l'ai prouvé, je le suis. Des attitudes comme ça me rende malade. N'oubliez pas, je suis le prochain WWE champion, après avoir humilié Brother T à Payback bien entendu.

Jericho s'en va alors que Michaels le regarde s'en aller. Big E crie qu'il faut lui faire un Big Ending et MVP lui dit ta gueule. Une baston démarre entre eux tous, et Big E prend l'avantage car c'est essentiellement constitué de jobber tandis que Michaels en profite pour s’éclipser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://w-e-f-r.catchforum.fr
Eric Escobar
Chairman
avatar


Messages : 2258
Date d'inscription : 26/08/2011

Information du catcheur
Gimmick :
Palmarès :
Alliés/Rivaux :

MessageSujet: Re: Monday Night Raw #47   Lun 24 Juin - 22:09


Le premier catcheur a arrivé pour ce match se fait directement hué. Brother T fait son apparition, avec le sourire, décontracté puis descend lentement la rampe sans faire attention aux fans. Il grimpe ensuite dans le ring en attendant ses deux adversaires. On remontre sa victoire la semaine dernière contre le Miz alors que si les commentateurs étaient plus doués, ils parleraient de son match prévu contre Jericho à Payback.


Grosse ovation de la foule puisque c'est au tour du gangsta de faire son apparition. Une voiture toute pété arrive, conduite par Erazo, alors que JTG est debout en portant le drapeau des Etats-Unis. Les fans scande son nom alors qu'Erazo se gare, et les deux hommes descendent de la voiture tandis que Big E arrive depuis l'entrée des catcheurs et les deux se moquent car ils l'ont pas pris en voiture. Les trois hommes descendent ensuite la rampe en insultant tout le monde et tapant dans la main des fans, puis JTG grimpe dans le ring et fait un tchék avec Brother T. Ce dernier fut surpris mais accepte, et les deux attendent ensuite leur adversaire.


Le WWE champion débarque à son tour, hués par la foule. Il arrive son titre, regardant ses deux adversaires dans le ring, avant de descendre lentement la rampe. Les hués se font fort mais ce dernier n'y fait pas attention. Il grimpe dans le ring en fixant ses deux adversaires, puis y entre en surveillant leur moindre geste. JTG lui demande si ça va alors que Brother T va direct lui faire face pour lui dire qu'il est prêt pour se fight. L'arbitre vient interrompre les trois hommes pour ensuite faire sonner la cloche.


Dream match.... C'est ce qu'on peut appeler un dream match. Dolph Ziggler, Brother T et JTG tout trois dans le ring pour se confronter. Chacun surveille le moindre geste de l'autre et les trois hommes commencent à se tourner autour. Le public scande le nom de JTG alors qu'aucun des trois semble être prêt à faire une alliance, tous veulent la victoire et les trois hommes se jettent dessus. Ziggler envoie des droites dans la face de JTG puis écarte Brother T avec un coup de pied dans le ventre avant de se retourner vers Jayson qui lui envoie une droite dans la face et qui envoie une autre dans celle de Bro'T. Erazo l'applaudit alors que le gangsta attrape le visage de Ziggler mais ce dernier lui donne un coup de genoux dans le ventre, ce qui fait plié en deux JTG alors que Brother T saute sur son dos pour une jumping clothesline sur Ziggler, quel prise ! Ses deux adversaires sont au sol et Brother T monte déjà sur la seconde corde, préparant son coude mais Ziggler est déjà debout et lui a attrapé la jambe pour le faire tomber du coin du ring. Brother T est au sol et Ziggler n'as pas le temps de faire quoique ce soit qu'il se prend un dropkick de JTG qui le repousse contre le coin du ring. Les ovations se font entendre alors que JTG crie Wesh avant de prendre de l'élan pour foncer vers Ziggler mais Brother T se met sur son passage pour un enzuigiri qui fait mouche et le tombé effectué 1, et Ziggler vient déjà briser le tomber.

Les hués reprennent alors que Brother T et Ziggler commence à s'enchaîner de droite. Bro'T a la technique et semble prendre l'avantage mais Ziggler lui envoie un coup de genoux contre son abdomen et veut partir pour une neckbreaker mais son adversaire résiste et parvient à se retourner vers lui pour lui envoyer un coup de genoux dans le ventre, l'obligeant de mettre un genoux à terre, pour ensuite se propulser à l'aide des cordes et se prendre un dropkick de Ziggler pour le tombé directement 1, et voilà JTG qui brise le tombé ! Ce dernier se tient la nuque alors que JTG le relève et lui donne un coup de genoux dans le ventre avant de le faire passer par dessus la troisième cordes mais Ziggler retombe sur le tablier. Jayson le remarque et tente de lui envoyer une droite mais le champion l'esquive et lui attrape le visage pour effectuer un coup de la guillotine très bien placé. JTG retombe mais Ziggler n'aura pas le temps d'en profiter qu'il se prend un dropkick de Brother T qui l'envoie hors du ring. Le public ovationne Brother T mais pas pour longtemps puisque celui-ci enchaîne les elbow drop sur le gangsta avant de le relever pour lui porté une back suplex pour le tombé 1, 2 et dégagement de JTG.

La foule hue alors que Brother T porte immédiatement une arm lock au sol. Le catcheur veut affaiblir son adversaire mais il ne remarque pas le retour de Ziggler qui vient lui donner un coup de pied contre son corps. Les hués se font entendre alors que Ziggler relève Brother T pour le relever contre les cordes pour lui envoyer quelques droites dans le visage avant de tenter de le projeter mais Brother T parvient à retourner et c'est Ziggler qui est sur le point de se faire projeter mais il réussit à placer une inverted powerslam ! Le blond se relève à peine mais reçoit un dropkick de JTG qui le repousse contre le coin du ring et se dépêche de monter sur la seconde corde prêt pour porter sa mug shot mais Ziggler parvient à le repousser et fonce vers lui pour la leg drop bulldog esquivé au dernier moment par JTG qui le repousse. Les deux hommes se retournent chacun vers l'autre mais Brother T est sur le coin du ring et bondit sur les deux hommes pour une diving crossbody qui touche sa cible ! Les trois hommes restent encore au sol alors que la foule commence à scander le nom de JTG, tandis qu'Erazo et Big E l'insultent pour l'encourager. Les trois hommes commencent à se lever petit à petit, et chacun donne une droite à un autre.

Brother T prend l'avantage, se mettant debout en premier tout en envoyant des droites sur le visage de ses deux adversaires. Il parvient à les garder à genoux et l'empereur du swagg se propulse à l'aide des cordes mais ses deux adversaires se relève et porte une double dropkick sur Bro'T qui s'écroule. Ziggler et Jayson se relèvent suite à cette prise et débute directement à se donner des droites et des gauches, et JTG prend le dessus avec des coups d'boules, des coups d'pieds, c'est la street mon frère. Jayson part pour sa double swinging neckbreaker mais Ziggler parvient à se dégager et superkick ! En plein dans la face de JTG pour le tombé 1, 2 et Brother T' vient encore brisé le tombé ! Ce dernier ne laisse pas Ziggler reprendre son souffle et lui envoie plusieurs coups d'avant-bras contre son dos avant de le relever pour une side belly-to-belly suplex parfaitement exécuté suivit d'une elbow drop puis d'une leg drop. Bro'T lève son bras en l'air, signe de sa victoire, et se prépare pour la Ke$ha buster. Ziggler se relève petit à petit et se retourne vers son adversaire pour la ke$ha buster qui est esquivé et Ziggler bondit vers son adversaire pour la zig-zag mais Brother T parvient à esquiver à son tour et effectue une savate kick dans le ventre de son adversaire qui tombe à genoux en se tenant le ventre alors que JTG attrape Brother T pour un roll-up 1, 2 et dégagement de Brother T qui effectue directement une enzuigiri sur son adversaire et Mark Henry vient de grimper dans le ring !! Une clothesline de porté sur Brother T et Henry s'avance déjà vers Ziggler qui lui envoie une droite dans le visage et qui tente de se défendre mais Henry le couche avec un headbutt.

L'arbitre ne sait pas quoi faire puisque ce match est sans disqualification et il laisse donc faire alors que JTG et Brother T effectue une double slide clothesline à l'arrière des jambes d'Henry qui tombe à genoux, et les deux hommes porte une double dropkick qui l'envoie au sol et l'oblige à rouler hors du ring. Ils n'auront pas le temps de faire autre chose que Jericho grimpe déjà dans le ring pour s'en prendre à Brother T, l'envoyant au sol pour l'enchaîner de coup mais JTG s'en prend à Jericho avec des coups de coudes sur sa nuque avant de l'envoyer passer par dessus la troisième cordes !! Il se retourne ensuite vers Bro'T et l'aide à se relever en lui demandant pourquoi il voulait pas lui donner l'argent mais henry est remonté dans le ring et porte une double clothesline sur les deux hommes, les couchant directement au sol. Même pas le temps pour lui de célébrer que Ziggler lui donne un coup de chaise directement dans le dos suivit d'un second. L'arbitre comprend que ça va mener à rien et fait sonner la cloche.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://w-e-f-r.catchforum.fr
Eric Escobar
Chairman
avatar


Messages : 2258
Date d'inscription : 26/08/2011

Information du catcheur
Gimmick :
Palmarès :
Alliés/Rivaux :

MessageSujet: Re: Monday Night Raw #47   Lun 24 Juin - 22:09

On se retrouve dans les backstages et plus particulièrement dans la salle d'interview, avec Josh Mathews ! Ce dernier se fait ovationner alors qu'il tient son micro en main, et la caméra se tourne un peu pour qu'on aperçoit son invité : Tom Roazhon ! Ce dernier se fait hué par les fans présent.

Mathews: - Ladies and gentleman, veuillez accueillir le challengeur au titre Intercontinental pour Payback : Tom "Maniac" Roazhon ! Bonjour Tom, vous êtes arriver à la WEFR comme un parfait inconnu, le français sans expérience catchesque, et quelques mois plus tard... Vous vous trouvez avec une chance de remporter le titre Intercontinental. Comment expliquer une tel réussite ?

Roazhon: - Comment expliquer cette réussite ? C'est assez simple en réalité. Ils me sous-estiment tous, ils pensent que je ne peux pas me défendre car je ne suis qu'un français, un pays sans culture catchesque... Malheureusement, lorsqu'ils comprennent qu'il ne faut pas me sous-estimer, il est déjà trop tard. Moi debout, eux au sol.

Mathews: - Votre réussite n'est pas sans rappeler celle de Brother T, arriver dans des conditions un peu similaire au votre, bien que ce dernier a beaucoup plus marqué la fédération, remportant le titre de la WWE par exemple. D'ailleurs, vous êtes ce qu'on peut appeler un geek, et vous tenez des podcast régulièrement... D'où est venu votre idée ?

Roazhon: - C'est aussi une histoire assez simple. Pour réussir ici, il vous faut une personnalité. Il faut vous montrez, et au début, je ne savais pas réellement comment attirer les attentions. Donc, j'ai provoquer Cena et je l'ai battu, mais ça n'a pas fonctionner. Je me suis dit que peut-être en m'attaquant aux grand de cette fédération, peut-être que j'y gagnerai à être vu, et j'ai donc pris un micro pour commencer à les insulter, bon troll que je suis. Et par habitude, je ressortais des phrases cultes de youtubers dont je suis fan, et les fans hués à chaque fois, et ce fut le déclic... Je me suis dis que je tenais une idée en or.

Mathews: - Donc, ce n'est pas par passion que vous le faîtes... Je suis un peu déçu. Ce soir, vous affrontez l'ancien Intercontinental champion, Daniel Bryan. Un véritable challenge pour vous puisque vous vous confrontez au niveau de l'Intercontinental championship. Un mot à dire sur votre adversaire ?

Roazhon: - Aucun, je l'ai déjà battu. Barrett, britannique de mes deux, c'est toi que j'attend. J'espère que tu va bien regarder ce match, car il va t'arriver la même chose à Payback. Je sais pas si tu comprend ce que je dis, puisque tu m'as l'air d'avoir une logique légèrement différente de la nôtre... Salut, je déteste un pays donc je vais m'y installer. Je suis Wade Barrett ! Oh, c'est l'heure de mon thé, c'est tout le temps l'heure de mon thé ! Je suis Wade Barrett ! .... Mais regarde bien ce que je vais faire à Daniel Bryan car....

??? : Il va te bottez le cul !!!

Le français se retourne d'où comme Josh, et on voit Daniel Bryan sous l'ovation des fans. Le duke nukem, bouteille de bière à la main, reprend la parole.

Bryan: - Bouge tes fesses de pédales de là, c'est à un vrai américain de parler. Je pourrais te botter le cul là et reprendre ta place de challengeur pour récupéré MON titre mais j'ai d'autre cul à botter pour le moment. J'ai perdu mon titre Intercontinental juste à cause d'un gros suceur ! Juste à cause...

???: - De la perfection !

Encore un homme qui s'incruste et c'est Fandango !! Les fans huent alors que celui-ci fait quelques pas de danses avec Carmelita. Il s'arrête ensuite en se touchant le corps, puis prend la parole.

Fandango: - Bryan, Bryan.... Bryyyyyyyan ! Tututut, tu ne comprend pas ? Ne comprend tu pas pourquoi ? Pourquoi ? Cela ne me surprend guère. Tu n'es juste pas.... Comment pourrais-je dire.... Apte d'être de mon monde. Des mondes, de vaste plaine.... Un univers, sombre, ténébreux, long à en perdre la vue.... Tels est le fossé qui se situe entre nous deux Daniel. N'as-tu pas encore compris ? N'as-tu pas encore compris la danse de Fandango ? Ne t'en fais pas, je vais te l'expliquer, de ma bonté parfaite. Vois-tu, je suis parfait, je descend d'une ligné parfaite. Tout ce que j'entreprend est, à cette image, parfait. Ainsi, il m'est possible de m'en prendre à n'importe qui quand je le souhaite mais mes raisons ne sont pas compréhensible par des personnes de votre standing, car vous n'êtes que des hypocrites, des ratés... Bryan, j'ai de grand projet pour toi. Je vais te transformer en un message, je vais te faire entrée dans mon monde le temps d'une danse. Une simple danse et tu comprendra l'énorme différence entre nous deux. Je ne te garantis pas de ton état mental lorsque tu retournera dans ton monde, dans votre monde. Tu sera sûrement anéanti, tu ne pourra plus accomplir la moindre chose de ta vie, mais tu l'aura compris.... Tu n'as pas la stature pour te défendre contre une âme aussi grande que la mienne et tout tes semblables le comprendront... Soumission est votre nature, il est donc de votre devoir de l'être devant moi.

Roazhon: - Non sérieusement, je t'ai battu. C'est quoi les conneries que tu nous sors ? Tiens, elle va bien Carmelita.... Putain, qu'est-ce que tu fous ???

Roazhon et Fandango se tourne vers Carmelita et l'on voit Daniel Bryan lui faire en quelque sorte un massage.

Bryan: - Il me fais chier donc j'ai proposé mon 20 centimètres à elle.

Fandango: - Carmelita, qu'est-tu donc entrain de faire ! Débat toi, veux tu me faire honte ? Me montrer que j'ai eu tort de te faire confiance ma Carmelita ? Que je t'ai sortit de ta vie dépravé pour rien ?

Roazhon: - Et je croyais que c'était MOI ton seul amant ??? Oups...

Fandango regarde bizarrement Roazhon alors qu'on voit un autre homme arrivé, levant bien haut la ceinture intercontinental... Wade Barrett ! Vu qu'il est assez grand, il risque pas de se faire voler par JTG de cette façon.

Barrett: - Pitoyable, vous êtes tous autant que vous êtes pitoyable. Et que remarquons en y faisant un peu plus attention : Deux américains et un français. Je n'en suis pas choqué. Vous voyez, vous n'êtes que des insectes, des pauvres barbares. C'est tout simplement pathétique. Vous voyez, nous autre les britanniques, nous avons un certain rang, une certaine gloire. Nous nous battons pas pour des choses futiles, nous sommes fières et humbles. Même quand il s'agit de se battre, nous le faisons avec élégance !

Roazhon: - J'ai vu une vidéo d'un anglais qui mange une cigarette qu'il avait allumer au chalumeau. Qu'est-ce que tu en dis le rosbeef ?

Barrett: - Sale froggie.

Roazhon: - Buveur de thé !

Oh, on voit Justin Roberts qui pousse Josh Mathews contre le décors sous les hués de la foule. Il reprend le micro, semblant content.

Roberts: - Salut, je suis le justin roberts et j'interview pour que vous, vous savez tout... Blabla, je ne pouvais pas rater une telle interview avec tout les cas désespéré de la fédération. Alors les merdes, vous avez quelque chose d'intéressant à vous dire ou vous allez juste vous insulter jusqu'à mort s'en suive ?

Barrett: - Oh non pas toi.

Roberts: - Tiens, gueule de chien abbattu. Toujours aussi con ? Non, c'est pas une question, je le vois bien.

Barrett: - Je n'ai pas de temps à perdre avec toi, ni avec aucun d'entre vous. Vous voulez tous mon titre, mais c'est le Barrett Barrage. Aucun d'entre vous n'aura un jour ce titre.

Roberts: - Le barrage le plus pourri au monde... En plus, t'es vraiment con... Bryan l'a déjà eu ce titre donc il ne peut pas ne l'avoir jamais, pauvre con. En fait, la réunion de vous tous, c'est un peu comme les Avengers. Sauf qu'à la place d'être les hommes les plus fort de la terre, on a les hommes les plus cons. Ça revient au même vous que c'est stupides les super-héros. La question suivante est qu'elle crétin va prendre la parole maintenant ?

Bryan: - Toi tu la ferme où je te botte le cul. Barrett, tu sais très bien que sans Fandango, je serai actuellement le champion.

Roazhon: - Remercie le, il t'évite de te faire humilier par moi.

Fandango: - Cette discussion est tellement pitoyable pour un homme comme moi.

Roberts: - Le con qui fait des caca nerveux car on "prononce" mal son nom, il l'a ferme.

Roazhon: - Je suis plutôt d'accord avec lui.

Roberts: - T'es qui toi sérieux ? Ah oui, le gars qui copie des podcast, un autre spécimen vraiment unique.

Tiens, voilà John Laurinaitis qui accourt vers la salle d'interview. Roberts préfère s'en aller car il a reçu plein de plainte et préfère éviter les dirigeants pour le moment. Ce dernier s'arrête essouflé alors que les quatre hommes le regarde, puis il reprend la parole.

Laurinaitis: - Allons, du calme. Je vois que les esprits s'échauffent et on a perdu beaucoup de temps d'antenne avec des segments trop long. C'est pour cette raison que j'ai une idée, et je pense que vous serez tous d'accord. Ce soir, un fatal 4 way ! Il opposera Daniel Bryan à Wade Barrett à Tom Roazhon à Fandango ! Une affiche renversante, et je sais que Daniel Bryan, tu meurs d'envie d'affronter Fandango à Payback et inversement, et je vous ai compris. C'est pour cette raison qu'on aura Fandango contre Daniel Bryan à Payback !

Ovation de la foule alors que les hommes semblent heureux de l'entendre dire et s'en vont. Roazhon fait le signe de la ceinture à Barrett puis s'en va à son tour alors que Barrett reprend la parole.

Barrett: - J'espère que tu te rend compte que ce n'est qu'une perte de temps pour moi. Après Payback, lorsque je serai toujours Intercontinental champion, je m'occuperai du titre de la WWE.

Barrett s'en va alors que Laurinaitis semble fière d'avoir signer un match intéressant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://w-e-f-r.catchforum.fr
Eric Escobar
Chairman
avatar


Messages : 2258
Date d'inscription : 26/08/2011

Information du catcheur
Gimmick :
Palmarès :
Alliés/Rivaux :

MessageSujet: Re: Monday Night Raw #47   Lun 24 Juin - 22:10


Fandango est le premier à faire son apparition, accompagné par sa Carmelita, sous les hués de la foule. L'homme qui a récemment pété un câble effectue ses pas de danses avec la danseuse avant de descendre la rampe, son sourire arrogant au visage. La foule hue encore et encore, mais Fandango n'y apporte peu d'importance et touche le ring avec affection avant d'y grimper tandis que Carmelita préfère rester hors du ring.


C'est au tour du frenchie de faire son apparition, beaucoup moins hués. Le challengeur au titre Intercontinental débarque avec un t-shirt du hard corner, et descend la rampe en regardant les fans qui le hue. Il crie sur l'un d'eux "pourquoi ?" avant de grimper à son tour dans le ring et faire face à l'un de ses adversaires du soir.


Grosse ovation de la foule cette fois-ci pour l'ancien champion Intercontinental qui fait son apparition, bouteille de bière en main, et descend la rampe avec le sourire. Il s'arrête devant une blonde et lui donne sa bouteille, disant qu'il viendra rechercher la bouteille et son numéro, puis il continue son chemin vers le ring en fixant Fandango d'un regard noir. Ce dernier demande d'ailleurs à l'arbitre de le surveiller car il pense qu'il ne va pas bien mentalement - quel ironie - et ce dernier intervient pour empêcher Bryan de se jeter sur le danseur dès qu'il est monté sur le ring.


Et voilà Wade Barrett ! Le champion intercontinental arrive à son tour, le titre autour des hanches, sous les hués de la foule. Bras levé vers le ciel, Barrett regarder ses adversaires avec le sourire, arrogant comme à ses habitudes. Il descend ensuite le long de la rampe en regardant ses adversaires, avant de détacher sa ceinture et la lever en l'air pour provoquer les trois hommes qui sont tous intéresser par ce titre. Barrett fait ensuite le tour du ring et donne son titre à un officiel avant de grimper dans le ring. Les quatre hommes se font face avant que l'arbitre demande à faire sonner la cloche.


Le match débute donc et voilà Bryan qui se jette sur Fandango alors que Barrett se jette sur Roazhon, les deux enchaînant de droite sur leur adversaire pour les faire reculer vers un coin du ring. Fandango essaye de reprendre le dessus sur Bryan mais il se fait calmer par un atémis puis se fait projeter vers le coin opposé pour se prendre une running dropkick ! Fandango tombe au sol et se dépêche de rouler hors du ring, vite rejoins par carmelita, alors que Roazhon a reprit le dessus sur Barrett et lui a envoyé un coup de genoux dans le ventre pour lui porter une suplex. Le britannique se dépêche de rouler hors du ring alors qu'il ne reste plus que le breton et l'américain dans le ring. Les deux hommes se font face puis commence une échange de droite et l'american dream prend l'avantage, projetant son adversaire contre les cordes mais le breton se retient au cordes. L'ex-Intercontinental champion se précipite donc vers lui mais ce dernier le fait passer par dessus la troisième cordes ! Et Bryan retombe sur le tablier du ring alors que le français semble fière d'être le dernier homme debout sur le ring. Il ne remarque pas Bryan grimpé sur le coin du ring et lorsqu'il se tourne vers lui, c'est un missile dropkick parfaitement exécuté par Bryan qui l'envoie directement au sol pour le tombé 1, 2 et Fandango vient brisé le tombé avant d'enchaîner bryan de droite au sol.

Les hués se font entendre alors que le danseur se relève pour effectuer des pas de danse mais voilà Barrett qui rentre dans le ring pour foncer vers lui pour une clothesline mais Fandango le contre en enzuigiri. L'anglais tombe à genoux au sol et roule hors du ring alors que le danseur se relève fière de lui mais ne voit pas Roazhon derrière lui qui l'attrape pour porté une inverted DDT pour le tombé 1, 2 et Bryan vient brisé le tombé. Roazhon tente de se relever mais Bryan ne lui laisse pas une seconde de replie et effectue un shoot kick directement contre son torse suivit d'une deuxième puis une troisième, et encore d'autre. Roazhon se les reçoit sans pouvoir contré, sonné, et Bryan termine avec une roundhouse kick dans son visage pour ensuite foncé vers Barrett qui est remonté sur le tablier du ring pour une dropkick qui l'envoie se prendre la table des commentateurs. Le public ovationne l'american dream qui gueule qu'il est l'heure de bottez des culs avant de se retourne vers Fandango et esquiver une clothesline pour lui porté une german suplex parfaitement exécuté 1, 2 et dégagement réflexe de Fan.... Dan..... GOOOOooooo !!!!! Bryan semble pas prêt à laisser se match lui échapper et il se remet sur ses deux jambes pour foncer vers Roazhon qui vient de se relever dans le coin pour lui porté une dropkick ! Ça fait mouche et le Maniac tombe au sol pour se prendre le tombé 1, 2 et Fandango brise le tombé.

Les hués se font entendre alors que Fandango envoie plusieurs coups de genoux contre le visage de Bryan avant de le relever pour tenter de lui porter une swinging neckbreaker mais Bryan parvient à le repousser contre les cordes pour se prendre un big boot du danseur. Fandango reprend ses pas de danses avec le sourire sous les hués de la foule puis se jette sur Bryan pour l'enchaîner de droite. Il se relève ensuite, relevant son adversaire pour une russian legsweep qui fait mouche, puis il se lève, regardant autour de lui pour s'assurer que personne ne le gênera. Les deux autre hommes restent KO et Fandango reprend sa danse avec le sourire avant de grimper sur le coin du ring mais Roazhon s'est lever d'un seul coup, ce simulateur, pour grimper sur la troisième cordes et envoyer des droites en plein dans le visage du danseur. Ce dernier essaye de se rebeller mais il reçoit un coup de coude dans le visage puis un second qui le sonne et Roazhon se prépare pour partir pour la suplex mais Bryan arrive derrière et l'attrape pour lui porté une powerbomb alors que ce dernier dans l'élan emporte Fandango qui se prend la superplex ! Les trois hommes sont complètement sonné au centre du ring alors que carmelita parvient à sortir Fandango du ring, inquiète pour son état, tandis que Barrett est remonté dans le ring, la coudière lever, pour pousser Roazhon hors du ring avant de relever Bryan pour lui porté la bullhammer directement pour le tombé 1, 2 et 3 !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://w-e-f-r.catchforum.fr
Eric Escobar
Chairman
avatar


Messages : 2258
Date d'inscription : 26/08/2011

Information du catcheur
Gimmick :
Palmarès :
Alliés/Rivaux :

MessageSujet: Re: Monday Night Raw #47   Lun 24 Juin - 22:10

Après cette pub sur haribo, on se retrouve dans les backstages avec Toja toujours autant ovationné par la foule. Celui-ci marche lentement dans les vestiaires, cherchant quelque chose d'intéressant. On voit au bout du couloir CM Punk discutant avec l'arbitre pourri du match de Brother T du Raw précédant, et on y serait sûrement aller faire un tour si c'était Talade à la caméra. Cependant, Toja sait qu'il y a plus intéressant, il le sent, et reprend sa marche. Bingo, après avoir changé de couloir, il tombe sur Dolph Ziggler, armé d'une batte de fer, qui s'avance dans les couloirs d'un pas décidé. Toja se décide de le suivre alors que Ziggler avance dans les couloirs, pendant que tout ce qui se trouve devant son passage préfère s'écarter. Ah non, voilà les fallen cobras qui arrive vers Ziggler tout heureux, mais ce dernier ne cherche pas à comprendre puisqu'il donne un coup de batte dans l'abdomen de Daniels lorsque ce dernier arrive devant lui, avant de le pousser contre le mur. Daniels est au sol, se tenant le ventre, alors que Santino, inquiet pour lui, essaye de le faire rire - il a mal prit le sens du dicton "le rire est le meilleur remède". Enfin bref, Toja continue à suivre Mr. Wrestlemania alors qu'un autre homme arrive pour essayer de stopper le champion de la WWE, bien que cette homme est un peu plus malin puisqu'il arrive derrière le catcheur par précaution. C'est bien John Laurinaitis qui débarque en demandant à son employé de s'arrêter. Le blond s'arrête, se retournant vers Big Johnny qui semble essoufflé d'avoir couru deux mètres. Il demande deux minutes au blond afin de reprendre son souffle mais lorsqu'il voit que l'homme s'apprête à s'en aller, il prend la parole bien qu'épuisé.

Laurinaitis: - Attendez monsieur Ziggler, s'il vous plaît. Je comprend votre colère... Non, votre haine envers Mark Henry. Tout homme serait dans le même état que vous - excepté moi - mais vous ne devait pas en rajouter d'avantage. Cette soirée fût chaotique. On se croirait se retrouver dans un show manager par Escobar. Je vous demande de contenir votre rage pour Payback, je ne veux pas d'avantage d'accident dans mon show.

Ziggler: - Tu as aperçu AJ dans les couloirs ?

Le Général manager semble surpris de la question soudaine du champion de la WWE, et reprend.

Laurinaitis: - Non. Pour tout vous dire, j'étais surpris de la voir pendant ce show, je ne pensais pas qu'elle était venu. Cela dit, je ne comprend pas le rapport...

Ziggler: - Tu pense, sincèrement, comme tout le monde, que je ne mérite pas ce titre ?

Encore une fois, le GM semble surpris. Il doit sérieusement ce demander ce qui se passe ici, et il essaye de reprendre la parole mais Ziggler ne le laisse pas répondre.

Ziggler: - Est-ce que, comme tout le monde, tu pense que je suis égoïste ? Je ne pense qu'à mon titre ? Je suis aveuglé par mon titre ? Non, plus important, tu pense que je suis raisonnable là ? Si tu serais aussi bon que tu le prétendrai, tu l'aurais su. Cela ne te servira à rien d'essayer de me raisonner. Tu veux savoir quelque chose ? Mes réponses à Henry ? Oui ! Oui, je perd tout ce que j'ai.

Laurinaitis: - Je...

Ziggler: - Ferme là. Est-ce vraiment aussi difficile de voir la réalité en face ? On pense savoir quelque chose puis tout s'écroule devant nous... Sérieusement, c'est réellement aussi compliqué ?

Le GM semble un peu perdu. Il était venu pour lui demander de ne pas attaquer Henry, pas faire son philosophe, surtout qu'il avait toujours en dessous de la moyenne à cette matière. Malgré tout, Big Johnny reprit pour rien.

Laurinaitis: - Je suis sincèrement désolé, mais je ne vous comprend pas.

Un rictus se fait entendre. Dolph Ziggler regarde le GM puis reprend son air sérieux.

Ziggler: - M'as tu déjà compris avant ? M'a-t-on déjà comprit auparavant ? Je vais y aller, tu sais... J'ai cette batte, et je vais y aller. Henry sera là, et je vais le faire.. Je vais le faire pour qu'il comprenne. Je vais le faire, et lui faire comprendre ce que veut dire souffrance. Je vais lui faire comprendre qu'il n'est pas seul à pouvoir intronisé des gens dans le hall of pain. Je veux, que pour une fois, Henry parvient à le comprendre. Je vais l'aider à me comprendre, réellement, rien qu'une fois. Ne t'inquiète pas John, je ne vais pas le tuer ce soir. C'est juste histoire de passer le message, de le faire douter. La mort d'Henry ? Elle est prévu à Payback. Alors, tu va me laisser continuer mon message. Sérieusement, je ne veux pas que tu tente de me stopper. Si tu essaye, je te considérai comme eux... Tu sais, ceux qui pense pouvoir me comprendre mais qui n'ont rien compris. Ceux qui participe à tout ce que je perd, et Escobar était considéré de ce groupe... Aucune utilité de te rappeler ce qu'il a eu, n'est-ce pas ?

Le blond fixe son supérieur. Ce dernier semble ne pas vraiment avoir le choix, ne voulant pas être attaquer par l'homme. Laurinaitis ne dit rien cette fois-ci, il sait que Ziggler n'est pas vraiment bien mentalement. Le champion remarque que Laurinaitis n'a rien à ajouter et se retourne donc pour se retrouver face à face avec une autre personne, le Rock ! On entend l'ovation des fans pour le catcheur, alors que les deux hommes, les deux anciens rivaux, se fixent droit dans les yeux. On voit encore que la haine mutuelle n'a pas disparu entre les deux, et le Rock brise le silence.

Rock: - Juste une seconde. Le Rock le sait, il a surprit tout le monde la semaine dernière et les millions and millions of the Rock's fans veulent des réponses. Le Rock est venu la semaine dernière, habillé de sa classe légendaire, descendant la rampe alors que blondie se faisait écrasé par Henry... Yeah, l'ancien sexual chocolate. Le Rock veut être clair avec toi Ziggy Boy, tu mérite ce qu'il arrive donc stop de bouder, Ouin ouin, personne ne m'aime, ouin ouin, on me comprend pas... JTG doit te comprendre vu son langage... Le Rock n'est pas venu pour toi, le Rock n'en avait juste marre que le pie eating Henry continue à dire qu'il est le plus dominant et qu'il ne soit pas puni. Le Rock dit qu'il a juste fait ce qui était juste, en tant que people's champ, et il se devait de faire redescendre sur terre Henry qui aller trop loin. Le Rock comprend ce que tu endure, mais qu'on soit bien claire, le Rock n'est pas de ton côté. Le Rock défend juste ce qui est juste et pour défendre ça, il a une solution miracle... Boots to asses ! Henry le sait désormais, le Rock est descendu de la rampe, est monté dans le ring et lui a bottez le cul devant tout ses fans, et ce soir, le Rock va le refaire. Il va descendre la rampe et bottez encore une fois le cul d'Henry. Ce soir, c'est Rock contre Henry, Ziggy Boy n'a rien à y faire. Le Rock veut qu'il se met bien ça dans le crâne : Il va retourner dans sa loge et penser que le Rock veut toujours récupéré son titre, et qu'il va le faire que ce soit Ziggler ou Henry champion. Alors, si tu es toujours pas raisonnable, le Rock connait la solution... Un cadeau spécial pour toi, un cadeau du Rock.... Un fouettage de cul gratuit en direct à Raw.

Les ovations se font entendre - des SM à mon avis - alors que Ziggler regarde bizarrement le Rock. Les deux hommes maintienne cette confrontation du regard et finalement, le champion se tourne et s'en va devant le regard du Rock. Laurinaitis semble content que ça s'arrange et tend sa main vers le Rock pour le remercier mais celui-ci lui répond en haussant un sourcil sous l'ovation des fans - des monosourcil à mon avis - ce qui fait comprendre à Laurinaitis qu'il peut ranger sa main dans sa poche et s'en aller. Le Rock est sur le point de s'en aller mais il tombe sur JTG, et alors qu'Olarfy pleurait devant ce segment lent, c'est au tour de Many de se cogner son crâne contre le mur car il espérait pas revoir JTG dans un autre segment.

JTG : - Wesh, en vrai t'as trop raison mon frère, j'te jure c'est la vérité. Sur la vie d'ma daronne wesh.

Rock: - Qu'est-ce que tu veux Jabro-TG ?

JTG: - Wesh la vanne d'merde, trop d'la demer j'te jure salope. En vrai, s'ta faute. J'te jure nique ta mère. S'ta faute si j't'aime pas truc de niquer. En plus j'devais parler dans l'ring en vrai mais j'ai pas pu aller a un auch show ! En vrai, j't'aimais bien, t'es un ouf j'te jure. Genre, j'disais wesh le Rock c'est trop un dingue, il est trop ap une victime, tu m'suis ou tu m'suis ap ? Sale yiench, j'croyais que t'etais genre un type bien, comme un fréro t'as vu ? En plus, Juju sale yiench qui m'dis j'me suis fait sodomiser, nique ta mere c'est faux ! Enculé. Wesh, t'étais d'la mif, genre un cousin éloigné t'as vu, et genre j'sais pas pourquoi t'as fais l'fils de pute de traitre. En vrai t'es un traitre, j'te jure. Tu m'as insulté pour rien, fils de ta mère sale batard. Tu mérite pas d'être people's champ en vrai, t'as vu.

Rock: - Pour ça, ce sont les fans... Le peuple qui choisiront. Pas un type qui est obliger de dire Wesh pour débuter une phrase.

JTG: - Wesh, nique ta mere j'dis pas wesh si j'veux, wesh ! Vasy frollo', j't'aligne nique ta mère, j'te baise. Wesh, j'te jure, c'est pas les fans qui doivent choisir leur champion en vrai. Ils doivent choisir genre les gars qui peuvent et c'est l'plus fort leur champion wesh, donc t'as vu, c'est à Payback on v'rra qui c'est l'people's champ... Aïe Aïe Aïe, Gangsta's champ, j'suis the champ stars mon frère. T'as vu, dédi aux fans, ils savant s'qui l'vrai ici et s'qui l'traître.

Rock: - Attend une minute... Tu as manger quoi Jabroni ? Depuis quand tu peux être sérieux ?

Le gangsta ne semble pas comprendre la phrase du Rock alors que ce dernier hausse un sourcil.

JTG: - Wesh s'quoi s'te blague ? Vas-y nique ta mère salope qui s'fait baiser a la cave, j'te jure tu viens chez moi j'te plante et j'te baise avec ta soeur la yiench, nique ta mère ! SALOPE !

Rock: - Bien ce que je pensais....

Le Rock s'en va à son tour, alors que JTG ne semble pas comprendre et continue à insulter. Cependant, Toja ne trouve pas ça intéressant pour la suite du show et a donc éteint sa caméra pour laisser venir la page de pub !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://w-e-f-r.catchforum.fr
Eric Escobar
Chairman
avatar


Messages : 2258
Date d'inscription : 26/08/2011

Information du catcheur
Gimmick :
Palmarès :
Alliés/Rivaux :

MessageSujet: Re: Monday Night Raw #47   Lun 24 Juin - 22:11


C'est l'heure maintenant du tout dernier match féminin de la soirée, et la foule commence par se lever assez rapidement pour applaudir légèrement l'Extreme Divas qui fait son entrée assez rapidement. Elle finit par descendre la rampe d'entrée avant de monter sur le ring pour attendre son adversaire.


On a maintenant le droit à de grosses huées de la part de la foule pour accompagner Summer Rae qui descend seule la rampe d'entrée en se moquant de son adversaire et de la foule, alors que l'on revoit les images d'il y a deux semaines avec la destruction de la Championne par le Strike

L'arbitre jette un coup d'oeil à celui qui fait sonner la cloche, et il semble ok puisqu'il fait le signe du début du combat alors que les deux femmes se regardent rapidement, et commencent une épreuve de force qui est assez facilement remporté par Lita qui projette son adversaire dans les cordes, et Summer Rae revient pour se prendre une Clothesline et le tombé. 1 .. Dégagement très rapide de la membre du Strike qui revient rapidement debout et jette un coup d'oeil à son adversaire. Lita sourit et commence à se rapprocher de son adversaire pour lui proposer une deuxième épreuve de force, épreuve une nouvelle fois remportée par Lita qui projette cette fois son adversaire dans un coin avant de courir rapidement pour un Running Dropkick esquivé par Summer Rae au dernier moment. Lita se retrouve avec une jambe coincée sur la seconde corde alors que Summer Rae commence à lui envoyer un coup de pied directement dans la face sous les huées de la foule. La challengeuse finit par sortir du ring, et prend la jambe de son adversaire pour commencer à la tordre alors que l'arbitre commence à compter Summer qui lâche la prise à 4 pour remonter sur le ring, et ramener son adversaire au centre du ring. 1 ... 2 ... Dégagement de la part de Lita qui se tient la jambe, jambe qui est une nouvelle fois prise par la membre du Strike qui commence à faire une élongation de la jambe, avant de courir dans les cordes pour lui faire un Leg Drop directement sur la jambe. La foule continue de huer le magnifique travail de Summer sur la jambe de Lita, et la challengeuse prend les jambes de son adversaire pour un Boston Crob qui n'aura pas le temps d'être mis en place puisque Lita repousse son adversaire, et commence à se relever en boitant, alors que Summer arrive rapidement et court pour tenter de s'emparer de la jambe de son adversaire, mais elle se fait surprendre par un Spear de l'Extreme Divas ! La foule se met à applaudir, alors que les deux femmes sont au sol, mais Lita rampe assez difficilement vers son adversaire pour poser sa main sur Summer pour le tombé de l'arbitre. 1 ... 2 ... Dégagement in extremis de la part de Summer Rae qui a bien failli se faire surprendre alors que Lita sur une simple prise. Lita se relève avec l'aide des cordes, et commence à marcher dans le coin avant d'envoyer un Savate Kick directement dans la face de Summer Rae qui commençait à se relever. Lita remet en place son adversaire, avant de se retourner vers le coin pour se prendre un Missile Dropkick de la part de Nikki Bella. La foule se remet à huer alors que l'arbitre fait immédiatement sonner la cloche pour signifier la fin de ce combat qui se termine avec une victoire de l'Extreme Divas par disqualification. Mais Lita n'aura pas trop le temps de célébrer puisqu'elle se fait maintenant agresser par les trois Divas du Strike qui s'acharne difficilement sur sa jambe, et personne ne semble vouloir venir l'aider, à part ... AJ Lee qui arrive en courant ! La Divas fait son retour au sein de la WWE-E-FED Renaissance après deux semaines d'absences. La foule applaudit immédiatement, alors que les Bellas Twins se mettent devant Summer Rae. AJ Lee commence à sourire d'une façon psychopathe, avant de prendre la tête de Nikki Bella pour un combo Bulldog - Dropkick sur les deux soeurs, alors que Summer Rae court dans le public, rapidement suivi par la Championne. Les deux soeurs Bellas se relèvent maintenant, et regardent rapidement où se trouve les deux autres femmes avant de se remettre à frapper Lita, mais Kaitlyn arrive rapidement sous les applaudissements de la foule et envoie une Double Clothesline au membre du Strike qui quittent le ring sous les applaudissements de la foule alors qu'un titantron inconnu résonne dans la salle.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://w-e-f-r.catchforum.fr
Eric Escobar
Chairman
avatar


Messages : 2258
Date d'inscription : 26/08/2011

Information du catcheur
Gimmick :
Palmarès :
Alliés/Rivaux :

MessageSujet: Re: Monday Night Raw #47   Lun 24 Juin - 22:13

Nous ne perdons pas de temps avec une pub inutile puisque Talade est déjà là pour filmer le tout nouveau Général Manager de la Division féminine, Carlito ! Celui-ci continue de manger sa pomme alors qu'il arrive tranquillement au bureau du Chairman, et rentre rapidement. Eric Escobar jette un coup d'oeil inquiet à la porte, de peur de se refaire une nouvelle fois attaquer par Mark Henry, avant de sourire en voyant le Porto Ricain. Le Chairman se lève alors difficilement de sa chaise et vient serrer la main de Carlito avant de se rasseoir dans son fauteuil.

Eric Escobar: Ca, c'était un impact hein ? Qui aurait pu imaginer une seconde que tu serais le Général Manager de ma Division féminine mon pote !

Carlito : C'était vraiment cool que tu m'aies choisi, mais je pensais que je devais aussi m'occuper des Superstars ? Pourquoi je ne le fais pas ?

Eric Escobar: Je dois te dire que ... Malheureusement, j'ai mis ce poste en jeu dans un pari, pari que j'ai malheureusement perdu. Je m'en excuse mec.

Carlito : C'est vrai que c'est pas cool. Tant pis, je m'occuperais d'embellir encore plus les lettres de noblesse de la division dont je m'occupe.

Eric Escobar : Peut-être que si tu fais un excellent travail, tu pourrais prendre sa place, surtout que c'est qu'il est en test seulement ...

?? : Je dois dire que ce jeune homme fait un excellent travail, même un travail parfait !

La caméra se tourne alors que l'on peut voir John Laurinaitis qui est là et qui sourit alors qu'Eric Escobar semble assez énervé de le voir débarquer.

Eric Escobar : Dégage John

John Laurinaitis : Oh, on se calme Eric. Je suis juste venu féliciter mon nouveau collègue pour son nouveau poste.

Carlito : Et bien merci, c'est cool d'être venu me voir mais tu peux partir maintenant.

John Laurinaitis : Et j'espère que tu feras du bon boulot pour cette magnifique fédération qui le mérite vraiment

Carlito : Car on aimerait rester entre amis d'enfance.

John Laurinaitis : Meme si je suis sur que tu y arriveras parfaitement.

Le mec le plus cool au monde se lève et crache directement son dernier morceau de pomme dans la face de John Laurinaitis. Le Général Manager des Superstars semble assez énervé et part en claquant fortement la porte alors que la foule applaudit Carlito qui semble avoir mis le WEFR Univers dans sa poche, alors que la caméra se coupe pendant que les deux hommes sont en train de trinquer, car ça va être l'heure du Main Event !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://w-e-f-r.catchforum.fr
Eric Escobar
Chairman
avatar


Messages : 2258
Date d'inscription : 26/08/2011

Information du catcheur
Gimmick :
Palmarès :
Alliés/Rivaux :

MessageSujet: Re: Monday Night Raw #47   Lun 24 Juin - 22:13


C'est l'heure du main-event et le premier homme à faire son apparition est l'homme le plus détesté actuellement à la fédération, et challengeur au titre de la WWE... Mark Henry ! Les hués se font entendre alors que le World Strongest Slam avance d'un pas lent et confiant vers le ring. Les images du triple threat de ce soir sont montré, où l'on voit le gros bordel. Henry regarde les images, pas content d'avoir était viré du ring, et il attend son adversaire prêt à en découdre avec lui.


Cette fois, toute la foule est debout pour accueillir le deuxième homme de ce match. Le Rock débarque sous l'entrée des catcheurs, et regarde la foule qui scande son nom en sautant sur place, avant de lancer ses lunettes vers ses fans et descendre la rampe ovationner. Il regarde ses fans avec le sourire, tape dans la main d'un type qui a une carte avec écrit dessus "The Rock is WWE's Chuck Norris" puis il grimpe sur le tablier du ring et sur le coin pour lever son bras en l'air sous l'ovation des fans. Il savoure les chants, puis détourne son regard vers Henry qui semble vouloir s'en débarrasser de lui, avant de rentrer dans le ring et partir faire son taunt dans l'autre coin du ring. Il descend ensuite et va se frotter à son adversaire, les deux hommes essayant de faire douter l'autre alors que l'arbitre les sépare pour faire sonner la cloche.


La foule scande le nom du Rock alors que les deux hommes se font face. Une affiche inédite ici, à la WEFR, entre deux des hommes les plus dominant de cette fédération. La série d'invincibilité d'Henry approche t-elle de sa fin ? Les deux hommes s'avancent l'un de l'autre, se fixant du regard avant de porter une épreuve de force vite remporté par Henry qui repousse le Rock au sol en lui criant "That's what I do" ! Les hués se font entendre alors que le Rock se relève et les deux hommes se tournent autour avant de se jeter dessus mais Henry effectue une headbutt et repousse au sol le Rock avant de crier "and I do what i want !". Les hués se font d'avantage entendre alors que le Rock se relève avec le sourire. Le challengeur au titre de la WWE le provoque de venir et Rocky s'exécute en fonçant vers lui pour l'enchaîner de droite en plein visage. Mark titube et recule contre les cordes, alors que son adversaire enchaîne avec ses coups avant de le projeter contre les cordes mais Henry résiste. Le Rock essaye de forcé mais Henry résiste et le tire vers lui pour tenter une clothesline mais le people's champ parvient à esquiver et enchaîne à nouveau de droite son adversaire dès qu'il se retourne, ce qui semble commencer à faire effet. Henry est groggis et repousse son adversaire contre les cordes mais ce dernier revient pour placer une jumping clothesline sur son adversaire qui se retrouve au sol !

Les ovations de la foule se font entendre alors qu'Henry roule hors du ring pour reprendre ses esprits tandis que le Rock regard avec le sourire les fans qui scande son nom. Il reprend son air sérieux en se tournant vers son adversaire qui frappe sur les marches en aciers pour passer son énervement pour remonter dans le ring. Les deux hommes se retournent autour alors que c'est cette fois-ci le Rock qui provoque son adversaire de venir l'attaquer avec le sourire, et ce dernier fonce vers lui pour une clothesline esquivé par son adversaire qui reprend ses droites dans la face de son adversaire sous l'ovation des fans mais Mark parvient à lui donner un coup de genoux dans son ventre. Le Rock titube, se tenant le ventre, et Henry lui donne un coup d'avant-bras dans le dos pour le projeter ensuite contre le coin du ring pour foncer vers lui et se prendre sa jambe en pleine face. L'ex Sexual Chocolate titube alors que le great one reprend son souffle avant de se projeter contre les cordes pour se prendre une terrible clothesline qui le couche au sol pour le tombé 1, 2 et dégagement du Rock ! Henry frappe au sol et relève son adversaire pour une headbutt en plein visage, avant de l'envoyer contre les cordes pour se préparer à une back body drop mais le Rock revient en retournant la prise par la people's DDT ! Suivit du saut carpé !

La foule ovationne alors que le Rock se retrouve debout et se place immédiatement devant le visage de son adversaire, se positionnant pour le people's elbow. Le public l'a comprit et l'ovationne alors que ce dernier envoie une de ces coudières dans le public pour ensuite se propulser à l'aide des cordes puis les cordes opposé mais Henry est debout et tente d'accueillir son adversaire avec une clothesline qui est esquivé, le Rock passant derrière lui pour lui donner un coup de pied dans son ventre mais Henry parvient à le bloquer pour le soulever pour une bodyslam ! Les hués se font entendre alors que Henry se tient le crâne, reprenant ses esprits, avant de poser sa jambe sur le torse de son adversaire en se tenant aux cordes pour étouffer son adversaire sous les hués de la foule. L'arbitre se voit obligé de le décompter et le poids lourd s'arrête à 4 avant de crier sur l'arbitre de s'arrêter alors que Rocky tousse en reprenant son souffle. Henry attrape son adversaire en lui criant d'essayer de le frapper s'il le peut, alors que les fans huent son attitude. Le world strongest man lui donne un coup de boule qui fait reculer son adversaire contre les cordes qui s'y tient pour pas tomber.

Henry provoque les fans puis tente de projeter son adversaire contre les cordes mais le Rock se retient aux cordes et ne revient pas vers son adversaire. Henry s'avance vers lui mais reçoit un coup de coude contre son crâne puis un autre. Henry titube et le Rock reprend son souffle avant de lui envoyer une droite dans le visage mais Henry contre avec une headbutt. Le Rock titube et Henry le projette contre les cordes pour lui porter une spinebuster pour le tombé 1, 2 et dégagement du Rock !! La foule scande le nom du Rock pour l'encourager alors qu'Henry frappe au sol, semblant fou de rage d'un autre dégagement. Il se relève en criant sur les fans que leur héros est à terre et il le relève pour le soulever, prêt pour la world strongest slam, mais le Rock lui envoie plusieurs coups de coudes dans son visage pour parvenir à se dégager en passant derrière lui. Henry se retourne et fonce vers lui mais people's spinebuster porté par le Rock sous l'ovation des fans ! Le Rock se place directement, le public est chaud bouillant, et il envoie sa coudière dans le public avant de se propulser à l'aide des cordes puis des cordes opposé pour la people's elbow ! Le public est déchaîné alors que la cible est touché et le Rock se relève pour se préparer pour son Rock Bottom. Henry se relève lentement, un peu groggis, et se retourne vers son adversaire qui le place pour son finisher mais l'homme parvient à le repousser contre les cordes avant de foncer vers lui pour une clothesline qui le fait passer par dessus la troisième cordes ! Le Rock se retrouve au sol hors du ring mais attendez... Ziggler vient de grimper dans le ring et lui a donner un coup de batte dans sa jambe !!

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://w-e-f-r.catchforum.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Monday Night Raw #47   

Revenir en haut Aller en bas
 

Monday Night Raw #47

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WWE-E-FED Renaissance :: HORS-FED :: Anciens shows :: WEFR II RAW-